« A propos d’un gamin » de Nick Hornby

Will est un célibataire endurci qui approche tout doucement de la quarantaine. Héritier de son père qui a écrit une seule et unique chanson de Noël au succès jamais démenti, il n’a pas besoin de travailler pour vivre. Adolescent attardé, il passe donc ses journées à faire les magasins, acheter des CD et regarder des séries débiles à la télé. Il ne se voit pas du tout marié avec des enfants mais il aime bien les femmes quand même. Un jour, il ne trouve rien de mieux que de s’inscrire dans un groupe de parents célibataires pour faire de nouvelles rencontres et ……. de nouvelles conquêtes.

Marcus, 12 ans, vient d’emménager avec sa mère à Londres. Dépressive et un peu en décalage avec la société, celle-ci ne lui facilite pas la vie. Tous les enfants se moquent de lui à l’école car il est trop différent. Il porte des mocassins démodés, des lunettes toutes moches et pense comme un adulte marginal.

Quand Marcus et Will se rencontrent par l’intermédiaire du groupe de parents célibataires, ils ont beaucoup de mal à se comprendre. Tous les deux seuls, mais pour des raisons différentes, ils vont apprendre à se connaître.

                             

Je vous préviens tout de suite, si vous commencez à lire les premières pages de ce livre, vous risquez -comme moi- de ne pas le refermer avant la fin ! Nick Hornby est très doué pour parler de sujets sérieux voire graves -le célibat, la solitude, la dépression, etc.- avec beaucoup d’humour et de dérision. On rit beaucoup donc mais on partage aussi les doutes et les questionnements des personnages. L’égoïste Will en devient presque attachant !

Clochette a beaucoup aimé elle aussi.

HORNBY, Nick, A propos d’un gamin, 10/18, 2006.

15 réflexions sur « « A propos d’un gamin » de Nick Hornby »

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre, j’ai aimé tout ce que j’ai lu de Nick Hornby, çà me fait penser que j’ai peut-être loupé les derniers. Et le film n’est pas mal non plus, avec Hugh Grant et Toni Colette.

  2. J’ai beaucoup aimé ce livre (d’ailleurs comme Aifelle, j’aiaimé tout ce que j’ai lu de lui!) Je les ai lu en anglais et je suis très fan de l’humour british, et puis , il arrive bien à rendre de l’émotion et le rire dans le même livre …Comme la scène dans le parc où il tue un canard sans faire exprès (je me souviens avoir ri tout haut en lisant ça) et qu’au même moment il a une « vision » de sa mère qui est sur le point de faire une tentative de sucide.
    J’en ai deux de lui sur ma PAL (Fever Pitch, un vieux et Slam, un récent) et tu me donnes envie de les lire!

  3. je n’avais vu que le film (et passé un très chouette moment), je vais chercher des autres oeuvres du même auteur sur les étagères de mes dealers habituels… merci!

  4. @Leiloona : oui c’est un auteur qui mérite vraiment d’être lu.
    @Aifelle: c’est le deuxième livre de N. Hornby que je lis et je pense que je vais poursuivre la découverte de cet auteur.
    @enna : Cette scène est effectivement très marrante. J’ai lu « Slam » aussi. C’est vraiment un très bon roman.
    @cathulu : j’ai vu le film il y a assez longtemps mais à l’époque je ne connaissais pas l’auteur. J’avais effectivement passé un bon moment.
    @Florinette : Bon w-e à toi aussi
    @faelys : je te conseille « Slam », roman sur lequel j’ai fait un billet il n’y a pas très longtemps.

  5. C’est mon prochain Hornby au programme ! Je l’ai dans ma PAL et j’ai réussi à dénicher le DVD, que je ne veux voir qu’après lecture : y’a pu ka !

  6. Je n’ai jamais lu Nick Hornby mais je crois que c’est ce livre-là qui me tente le plus! Le fait qu’il y a un film avec Hugh Grant à voir après n’est pas non plus pour me déplaire!!

  7. à propos de Nick Hornby
    Hello,
    J’ai beaucoup aimé ce livre, de même que le film.
    Mon préféré de Nick Hornby reste « Vous descendez » qui traite avec humour un sujet très délicat, celui du suicide : un pari délicat mais réussi !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :