Ainsi résonne l’écho infini des montagnes – Khaled Hosseini – Lu par Mathieu Buscatto

Abdullah, dix ans, est très attaché à Pari, sa petite soeur âgée de deux ans. C’est lui qui s’occupe d’elle, lui changes ses couches, la console quand elle pleure, etc. Leur mère est décédée et leur père s’est remarié. Sa nouvelle épouse ne les maltraite pas mais, forcément, ce n’est pas la même chose qu’avec leur mère.

La famille vit très pauvrement dans un petit village afghan. Le père a du mal à trouver du travail et à nourrir toute la famille. L’enfant qu’il a eu avec sa nouvelle femme est mort de froid quinze jours après sa naissance. Ne sachant plus comment faire pour survivre,il fait un choix cruel qui marque à jamais toute la famille. Abdullah et Pari se retrouvent séparés. Ils poursuivent leur vie chacun de leur côté, le manque de l’autre toujours présent au fond d’eux même.

De multiples personnages, liés de près ou de loin à Abdullah et Pari, font également partie intégrante de ce roman chorale. Le lecteur découvre leurs histoires personnelles, toujours émouvantes, déchirantes ou terrifiantes. Il est question de relations familiales, de lâcheté, d’amour, de sacrifice, de guerre, de mort et de rédemption.

Comme toujours dans ses romans, Khaled Hosseini nous conte merveilleusement l’Afghanistan de ces dernières décennies. A travers ses personnages si humains, il montre comment des hommes et des femmes subissent les conséquences de décisions et de problèmes qui les dépassent complètement.

La lecture de Mathieu Buscato est agréable à écouter et transmet de manière intéressante les émotions des personnages. J’ai cependant été gênée à certains moments par des changements de paragraphes (et donc de sujet) trop rapides et pas assez marqués. Du coup, je mettais un peu de temps avant de comprendre de qui ou de quoi il était question. Je ne sais pas si cela vient du texte de Khaled Hosseini ou de la lecture de Mathieu Buscatto.

Ainsi résonne l’écho infini des montagnes n’est pas tout à fait un coup de coeur pour moi mais on s’en approche ! Les vies de certains personnages sont plus intéressantes que d’autres et les liens qu’ils entretiennent avec Abdullah et Pari sont parfois un peu trop éloignés mais l’ensemble est tout de même très bon !

 L’avis de Mrs B sur cette version audio.

HOSSEINI, Khaled, BUSCATTO, Mathieu, Ainsi résonne l’écho infini des montagnes, Audiolib, 2014.

8 pensées sur “Ainsi résonne l’écho infini des montagnes – Khaled Hosseini – Lu par Mathieu Buscatto”

  1. Tant mieux s’il t’a plu. Pour moi, ça a été une grosse déception : trop de personnages, pas de fil conducteur, un éparpillement total. Bref, si je n’avais pas dû aller jusqu’au bout, j’aurais abandonné en route.

  2. Je trouve que l’on s’éparpille beaucoup et qu’il y a bien trop de longueurs. Mais il y a aussi de très beaux passages. Disons que c’est un roman qui aurait gagné a être « resserré » (selon moi en tout cas).

  3. J’ai bien aimé dans l’ensemble. Les personnages sont attachants. J’ai par contre trouvé que la partie sur la jeunesse du médecin grec était en trop.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :