Allah est grand la République aussi – Lydia Guirous – Lu par Delphine Alvado

Lydia Guirous est d’origine kabyle. Elle arrive en France à l’âge de six ans et vit pendant de nombreuses années avec sa famille à Roubaix. Volontaire et déterminée, elle travaille d’arrache-pied pour réussir sa scolarité. Elle est d’ailleurs diplômée d’une grande école. Aujourd’hui âgée d’une trentaine d’années, elle est porte-parole du mouvement Les républicains de Nicolas Sarkozy.

Ce rapide portrait me paraît indispensable pour mieux comprendre Allah est grand la République aussi. Lydia Guirous y raconte sa vie et son intégration à la société française. Profondément laïque, elle porte un regard sans complaisance sur le communautarisme, le port du voile, la discrimination positive, la radicalisation de certains quartiers, l’atteinte portée au droit des femmes, la double culture ou encore l’hypocrisie de l’école, des hommes politiques et de la société française en général.

Le regard de Lydia Guirous est intéressant, notamment en raison de ses origines qui lui permettent de tenir des propos que quelqu’un d’autre ne pourrait pas avoir. Ses pensées interpellent et elle prend clairement des risques dans ce livre. Qualifiée de collabeur par certains de ceux qui partagent ses origines, elle a reçu des menaces de mort. On ne peut que louer son courage, encore plus dans le contexte actuel.

Cependant, je n’ai pas apprécié son ton très sûr d’elle, renforcée par l’interprétation de Delphine Alvado dans la version audio. Lydia Guirous a eu la chance d’être élevée dans une famille qui lui a inculqué des valeurs et elle semble avoir une force de caractère assez extraordinaire. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Si on l’écoute, la solution à de nombreux problèmes réside dans la fermeté. Personnellement, je suis persuadée que ce n’est pas si simple que cela.

Je ne connais pas la vie dans les quartiers ni le milieu musulman. Ce que j’en sais, c’est ce qu’on veut bien nous dire dans les médias. Il m’est donc difficile d’argumenter face aux propos de Lydia Guirous. Par contre, je connais très bien le milieu scolaire pour y travailler tous les jours. Alors, quand elle prône l’uniforme et le vouvoiement, je ne suis pas du tout d’accord.

Dans le contexte actuel, il est encore plus important de réfléchir sur les questions soulevées par Lydia Guirous. Si je ne partage pas toutes ses idées et encore moins ses opinions politiques, j’ai cependant trouvé son livre intéressant pour la réflexion qu’il propose.

L’avis de Sylire.

Une lecture commune que j’ai le plaisir de partager avec Enna.

GUIROUS, Lydia, ALVADO, Delphine, Allah est grand la République aussi, Sonobook, 2015.

11 réflexions sur « Allah est grand la République aussi – Lydia Guirous – Lu par Delphine Alvado »

  1. Je trouve aussi qu’elle va trop loin parfois dans ses propositions (uniforme, vouvoiement ) mais elle m’a fait évoluer sur certains points comme le port du voile par exemple. Elle jette un gros pavé dans la mare. C’est ainsi que je vois ce livre et c’est courageux. Bien sûr que le milieu social influe sur la réussite. C’est pourquoi je la suis à 100 pourcent quand elle dit qu’il ne faut pas lésiner sur les moyens donnés à l’école. L’aspect « très sûr se soi « m’a un peu agacée aussi mais quand on jette un pavé dans la mare, mieux vaut y aller franco si on veut être efficace. Par ailleurs, du coup, ça suscite l’échange et la discussion.

  2. Ce livre avait été un coup de poing pour moi. J’avais trouvé ses prises de positions très courageuses, même si en effet ceratines de ses propositions paraissent excessives, comme le vouvoiement et le port de l’uniforme. J’ai en revanche beaucoup appris sur la condition de la femme parmi les intégristes. Je pense qu’elle assume totalement sa subjectivité. Je crois malheureusement aussi que le laissez-faire, sous couvert de tolérance, a contribué à la situation que connaissent aujourd’hui nos sociétés.

  3. allah n’existe pas, la République si!
    je n’ai pas lu ce livre mais j’ai lu celui de Jeannette Bougrab qui rejoint je pense la position de cet auteur sur le voile et la place des femmes dans l’islam.
    votre texte me donne envie de lire ce livre, merci donc.

  4. Je suis contente de l’avoir lu, car elle m’a ouvert les yeux sur pas mal de choses, même si je ne partage pas tout ce qu’elle dit ou pense (politiquement… Son côté très réactionnaire m’a gêné mais sa vision très franche du communautarisme et du voile m’a beaucoup intéressé. Merci pour cette LC et nos discussions avant qui m’ont motivée pour écrire mon billet… Je l’aurais peut-être repoussé devant la difficulté sinon

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :