Alpha : Le syndrome de Maracamba- Iouri Jigounov et Chris Lamquet

Alpha est une série de bande dessinée d’espionnage. Le héros éponyme, Dwight Delano Tyler, nom de code Alpha, est agent de la CIA. Dans ce treizième tome (saison 2), il détient des secrets pour lesquels certains préféreraient qu’il n’y ait pas de témoin. Alpha est donc l’homme à abattre.

Comme souvent dans ce genre d’histoire, magouilles, politique et finances sont liées. Les gouvernements russes et américains sont de la partie mais il est difficile de comprendre tous les enjeux quand, comme moi, on ne connaît pas la série. L’intrigue est complexe, les rebondissements nombreux. Alpha disparaît, il se fait capturer par une créature dangereuse et intéressée -tant financièrement que sexuellement- nommée Scala. Le lecteur assiste à des cavalcades sur fond d’espaces enneigés, de mer glaciale et d’île paradisiaque. C’est sympathique mais malgré la relecture de certains passages, je ne suis pas certaine d’avoir tout compris. A ce scénario complexe signé Iouri Jigounov, s’ajoute un dénouement tiré par les cheveux et un trait réaliste dont je ne suis pas fan. Bref, ce n’est pas une BD pour moi !

JIGOUNOV, Iouri, LAMQUET, Chris, Alpha Saison 2 Tome 13 : Le syndrome de Maracamba, Le Lombard, 2018.

Bande dessinée lue dans le cadre du concours la BD fait son festival organisé par Rakuten.

2 réflexions sur « Alpha : Le syndrome de Maracamba- Iouri Jigounov et Chris Lamquet »

La parole est à vous !