Anatomie d’un scandale – Sarah Vaughan

Kate Woodcroft, avocate pénaliste londonienne spécialisée dans les crimes à caractère sexuel, a probablement entre les mains l’affaire de sa vie. Olivia Lytton, assistante parlementaire de James Whitehouse, accuse ce dernier de l’avoir violée et fait appel à Kate pour la défendre.

James est sous-secrétaire d’État rattaché au ministère de l’Intérieur. C’est aussi l’ami d’enfance du Premier ministre. Marié et père de deux enfants, il entretient pendant plusieurs mois une relation avec Olivia avant de rompre puis d’avoir un rapport sexuel non consenti dans un ascenseur du palais de Westminster. Quelques temps plus tard, le scandale éclate dans la presse par l’intermédiaire d’une amie d’Olivia.

Sophie, la femme de James, est prête à tout pour préserver sa famille malgré la honte qui la broie. Son statut social et ses enfants passent devant le reste et c’est ce qui lui permet, au moins dans un premier temps, de sauver les apparences. Mais si le charme et l’éloquence de James l’ont souvent sorti des pires situations, cette fois, c’est plus compliqué. Kate Woodcroft fait de cette affaire une affaire personnelle. Il est hors de question que cet homme sorte une nouvelle fois victorieux des secrets scandaleux qu’il dissimule.

Sarah Vaughan dissèque les pensées et les actes de tous ses personnages, et plus particulièrement ceux de Kate et de Sophie. Dans une ambiance tendue, le passé et les motivations de ces deux femmes que tout oppose est révélé au compte-goutte. Quelques invraisemblances viennent malheureusement jeter du discrédit sur une intrigue prenante.

Le roman, brûlant d’actualité, pointe également du doigt le fonctionnement du milieu politique à travers les agissements de James. En l’absence de preuves, c’est parole contre parole et le rôle de l’avocat lors du procès est crucial. Tout cela n’a cependant rien d’original et, si j’ai lu Anatomie d’un scandale sans déplaisir, je n’y ai rien trouvé de plus que ce que l’on peut voir dans l’actualité.

VAUGHAN, Sarah, Anatomie d’un scandale, Préludes, 2019.

14 réflexions sur « Anatomie d’un scandale – Sarah Vaughan »

    1. Oui, il y en a pour tous les goûts. Plus que 3 livres à découvrir et l’aventure sera malheureusement terminée…

    1. Je lirai certainement le prochain roman de l’auteur quand même car j’avais beaucoup aimé « La ferme du bout du monde ».

La parole est à vous !