Atelier d’écriture #44

© Emma Jane Browne

Plus d’un an que je n’avais pas participé à l’atelier d’écriture de Leiloona. Bien trop souvent, les textes restent dans ma tête. Aujourd’hui, allez savoir pourquoi, j’ai décidé de coucher les mots sur le papier.

Ah…. si tu me voyais ! Seule au milieu du silence, abritée par les parois solides de l’édifice, la tête baissée et les mains jointes. Ne va pas croire quand même que je suis devenue croyante ! Tu as réussi à convaincre ma mère de me faire baptiser mais elle n’a pas cédé sur le catéchisme. Ton chantage n’y a rien changé. Tu espérais compenser en m’emmenant à la messe dès qu’elle avait le dos tourné. Que nenni… C’était peine perdue, je suis athée et rien ni personne ne pourra le changer. Alors, qu’est-ce que je fais là ? Dans cette ville pieuvre, pas d’océan, pas de montagne ni de forêt pour laisser s’envoler les pensées. Alors, mes pas m’ont conduite entre ces murs comme ils auraient pu me conduire entre ceux d’une mosquée ou d’un temple bouddhiste. Là, je puise la force nécessaire pour affronter la tempête. Dans la tourmente, tu n’as jamais baissé les bras. Ta combativité, tu me l’as transmise.

16 pensées sur “Atelier d’écriture #44”

    1. Oui, ça fait du bien de retrouver le chemin de l’écriture. Mon temps est compté et je choisis souvent de lire plutôt que d’écrire.

La parole est à vous !