« Be safe » de Xavier-Laurent Petit

Jeremy et son frère Oskar passent leurs journées à jouer de la musique dans le garage de la maison familiale. Si Oskar va au lycée, Jeremy, lui, a arrêté l’école et ne trouve pas de travail. Un jour, sur le parking d’un supermarché, ils croisent les sergents recruteurs de l’armée. En quelques minutes, Jeremy signe un contrat de quatre ans en échange d’un emploi dans la construction de ponts.

De retour à la maison, les choses se compliquent… Le père de Jeremy n’accepte pas l’engagement de son fils, sa mère a peur et Oskar réalise qu’il va se retrouver tout seul. Mais Jeremy part quand même. Il a du talent au tir et devient très vite membre des forces spéciales. C’est bien différent de la construction de ponts promise au début…

Comme beaucoup de jeunes de son âge, il part « là-bas ». Ce n’est pas dit explicitement mais « là-bas », c’est bien entendu l’Irak, pays dans lequel les soldats américains s’enlisent dans une guerre sans fin et perdent parfois la vie…

Oskar, quant à lui, se fait petit à petit à l’absence de Jérémy et forme un nouveau groupe de musique avec Makra, une jeune fille dont le frère est également engagé dans l’armée.

 

Be safe est un roman antimilitariste qui dénonce de façon à peine voilée l’engagement américain en Irak. La guerre du Vietnam en prend aussi pour son grade même si l’auteur s’y attarde moins. Les premiers temps, Jeremy n’a pas beaucoup de recul sur l’armée car il est endoctriné. Oskar, le narrateur, voit les choses de l’extérieur. Il vit dans la peur quotidienne mais heureusement, la jeune Makra est là pour partager ses peines et ses joies.

Ce roman est très riche et très dense. Il fait réfléchir sur la guerre mais propose également des choses plus légères à travers l’histoire d’amour entre Makra et Oskar et le succès de leur groupe de musique. Bref, c’est encore une belle réussite de Xavier-Laurent Petit !

PETIT, Xavier-Laurent, Be Safe, L’Ecole des loisirs, 2007.

4 réflexions sur « « Be safe » de Xavier-Laurent Petit »

  1. j’ai eu la chance de le rencontrer lors d’un comite de lecture avec des jeunes ados autour de ses livres : L’oasis, le fils de guerre et Miée, ainsi que le monde d’en haut. C’est un type génial… comme ses bouquins !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :