Blanc mortel – Robert Galbraith

C’est avec bonheur que je me suis plongée dans la dernière enquête du détective privé Cormoran Strike et de sa fidèle associée, Robin Ellacott. 700 pages, c’est parfait pour les vacances ! Tout commence lorsque Billy arrive à l’improviste dans le bureau londonien de Cormoran pour lui  raconter un meurtre auquel il aurait assisté alors qu’il était encore enfant. Le jeune homme semble souffrir de troubles psychiques et s’enfuit avant que Strike ait pu en savoir plus. Billy a-t-il véritablement été témoin de la scène dont il a parlé ou est-ce le fruit de son imagination ? L’instinct de Cormoran Strike lui affirme qu’il est nécessaire d’éclaircir cette affaire. Parallèlement à cela, le détective est embauché par le ministre de la Culture Jasper Chiswell pour une obscure histoire de chantage.

Les deux affaires -celle de Billy et celle de Chiswell- sont bien entendu liées et il faudra presque 700 pages pour les résoudre. C’est long mais comme avec les précédents opus de cette série, l’intrigue policière labyrinthique n’est pas ce qui m’intéresse le plus. J-K. Rowling, qui écrit ici sous le pseudonyme de Robert Galbraith- fait vivre ses personnages avec sa plume. Cormoran et Robin sont particulièrement attachants. Ils se sont fixés comme ligne de conduite de séparer vie privée et vie personnelle mais le lecteur a la chance de pouvoir les suivre quand ils ne sont pas au travail ! Les voir réfléchir à l’enquête, découvrir leurs pensées, leur vison de leurs couples respectifs et ce qu’ils pensent l’un de l’autre est un vrai régal. Robin est mariée mais sa relation avec Matthew est une catastrophe. Quant à Cormoran, il ne veut plus s’engager de manière sérieuse depuis sa rupture avec Charlotte, le grand amour de sa vie. J’espère depuis le début que les deux détectives finiront un jour par ouvrir les yeux et s’avouer les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Je crois que je ne suis pas la seule mais si vous voulez savoir si Blanc Mortel met fin à ce suspens insoutenable, ne comptez pas sur moi pour vous le dire !

J’ai le plaisir de partager cette lecture avec Enna, Noukette et Géraldine.

GALBRAITH, Robert, Blanc mortel, Grasset, 2019.

21 réflexions sur « Blanc mortel – Robert Galbraith »

  1. Comme je viens tout juste de terminer le premier de la série, j’ai encore de la lecture avant d’arriver à « Blanc mortel » 😉

  2. Je ne sais pourquoi, sans doute la description des vies personnelles des inspecteurs, me fait rapprocher cette série de celle d’Elizabeth George avec Linley et Barbara. Des inspecteurs auxquels on s’attache…

  3. Bonsoir Saxaoul, je n’ai lu que le premier de la série qui m’avait plu (même si je trouve que ces romans sont trop longs, c’est délayé). Les deux personnages principaux sont attachants. Il faudrait que je continue. Sinon, j’ai vu les trois premières adaptations en DVD : très bien et c’est plus rapide à voir qu’à lire. Bonne soirée.

  4. Je suis complètement à contre-courant avec cette série, j’ai lu le premier sans vraiment accrocher, d’ailleurs j’avais acheté en même temps les 2 premiers (à la lecture de l’emballement de la majorité) et je n’ai toujours pas lu le deuxième… A moins que je sois très emballée par le 2, je ne pense pas continuer.

La parole est à vous !