ça peut pas rater – Gilles Legardinier

ça peut pas rater Gille LegardinierAvec les romans feel good, ça passe ou ça casse ! Ayant un bon souvenir de Demain j’arrête !, j’ai décidé de me lancer dans ça peut pas rater ! au plein cœur de l’été, en pleine période de boulimie de lecture. Acheté pour la modique somme d’1€ dans un vide grenier, je ne risquais pas grand chose !

Les premières pages m’ont un peu effrayée. Des propos faciles, un style assez pauvre, une énième histoire de fille qui découvre que son mec est une ordure au moment où elle se fait larguer. C’est du vu et revu.

Mais c’est sans compter sur l’auteur, Gilles Legardinier, qui sait prendre le lecteur dans les mailles de son filet. Je me suis assez vite attachée à Marie, cette jeune femme qui se bat pour se reconstruire après une déception amoureuse. Elle ne vivait que pour Hugues. Désormais, elle s’ouvre aux autres, à ses collègues notamment. Avec sa meilleure amie, elle fait les 400 coups et se venge de son ex en mettant des laxatifs dans sa nourriture par exemple. Elle lui vole aussi son chat et met des pommes-de-terre dans le pot d’échappement de ses invités pour provoquer une explosion.

Au travail, rien en va plus. Ceux qui ont repris l’entreprise pensent rentabilité à tous prix. L’ambiance n’est plus la même, les conditions de travail se dégradent, les employés sont sous pression. Marie la loyale esT bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds et à défendre ses collègues.

La jeune femme reçoit également des lettres d’un admirateur secret. Elle ne se sent pas prête à s’engager dans une nouvelle histoire et pense plutôt à se venger du genre masculin mais elle est tout de même flattée et surtout intriguée. Qui peut bien être cet homme ? Avec la complicité de son amie, elle établit une liste, se fait des films, raye les noms au fur et à mesure jusqu’à ce qu’il n’en reste plus aucun ! Mais rassurez-vous, l’identité du bel Apollon est tout de même révélée dans les dernières lignes !

Un peu plus de 400 pages englouties en 48h et le sourire aux lèvres en refermant le livre. Ce n’est indéniablement pas de la grande littérature mais qu’est ce que ça fait du bien de se laisser aller aux côtés de personnages authentiques qui font face à la vie avec les armes qui sont les leurs : humour, persévérance, franchise ou encore vitalité !

LEGARDINIER, Gilles, ça peut pas rater, Fleuve Éditions, 2014.

12 réflexions sur « ça peut pas rater – Gilles Legardinier »

  1. J’en ai un dans ma PAL depuis une éternité, je ne sais même plus lequel ! c’est vrai que l’été est le bon moment pour se lancer.

    1. C’est le genre de livre que je lis l’été ou quand j’ai besoin de me vider la tête. Si je l’avais lu à un autre moment, je n’aurais peut être pas apprécié autant.

  2. j’ai aussi aimé Demain j’arrête mais tout de même pas assez pour réitérer l’expérience… et cela malgré ton avis enthousiaste (je vais filer le titre à la maman par contre ^-^)

  3. j’ai « complètement cramé » dans le bas de ma pile de vacances…ce sera pour les derniers jours d’août, lecture facile, légère, pas prise de tête 😉

  4. Il y en a un de cet auteur au fin fond de ma liseuse je crois. Un jour peut-être. Les billets sont souvent enthousiastes mais je ne sais pas si cela me plairait. Je vais attendre d’en avoir vraiment envie 😉

La parole est à vous !