Carnets de steppes : A cheval à travers l’Asie centrale – Sylvain Tesson et Priscilla Telmon

Qui s’intéresse à l’Asie centrale parmi mes lecteurs ? Une, deux personnes ? En tous cas, ce n’est pas en présentant un livre sur cette région du monde que je vais faire exploser les statistiques de fréquentation de ce blog !

Quand j’ai découvert ce livre dans les rayons de ma librairie, je n’ai pas hésité un seul instant avant de l’acheter. Il faut dire que l’Asie centrale et moi entretenons une relation particulière… 2007, mon premier voyage -mon seul pour le moment- en dehors des sentiers battus. Je dois bien avouer que les rares fois où je raconte que je suis allée faire de la randonnée pendant plusieurs jours dans les montagnes du Tadjikistan, on me prend un peu pour une folle. L’Ouzbékistan fait moins peur. Sans doute parce que le pays est plus connu.

En 1999, Sylvain Tesson et Priscilla Telmon, alors âgés de 23 et 27 ans, parcourent l’Asie centrale à cheval, du Kirghizstan à la mer d’Aral. Ce livre est l’occasion pour eux de faire découvrir une région du monde méconnue des occidentaux. La vie dans les steppes et sous la yourte, le sens de l’accueil des nomades, l’histoire des ces ex-républiques soviétiques, l’or blanc (le coton), les perle de la route de la Soie (Samarcande, Boukhara et Khiva), la mer d’Aral assassinée, la vie avec les chevaux, Carnets de steppes offre un délicieux voyage agrémenté de nombreuses photos.

On est bien loin du ton moralisateur  intello-bobo que l’on peut parfois reprocher à Sylvain Tesson. Est-ce parce qu’il s’agit d’un récit de jeunesse (le livre a été publié pour la première fois en 2002) ? Est-ce l’influence de Priscilla Telmon ? Quoi qu’il en soit, les lecteurs non initiés découvriront une culture très éloignée de la notre. Quant à moi, ce fut l’occasion de ressortir quelques clichés personnels et de replonger avec bonheur dans ce voyage vieux de 10 ans déjà .

TESSON, Sylvain, TELMON, Priscilla, Carnets de steppes : A cheval à travers l’Asie centrale, Pocket,2017.

18 réflexions sur « Carnets de steppes : A cheval à travers l’Asie centrale – Sylvain Tesson et Priscilla Telmon »

  1. Il a tout pour me plaire ce récit …. sauf Sylvain Tesson. Mais si tu dis qu’il n’avait pas encore l’égo surdimentionné, je peux me lancer alors.

    1. Ce livre là s’approche plus du documentaire que du récit de voyage. Les auteurs parlent assez peu d’eux-même, ce qui n’est ps plus mal.

  2. Présente!!! Tu me connais, j’ai connu ce coin. Après Bouvier, je suis prête. Surtout que je viens d’emprunter les chemins d’oxiane d’un certain Byron, qui m’a l’air de parler du même coin (et après, Maillart est notée). On se serre les coudes (et on se fiche des statistiques)

    1. Exactement !!! Maillart, je l’ai lue juste avant de partir, quelle femme extraordinaire. Je suis toujours friande de ce genre de récit mais ce n’est pas facile de trier à l’avance le bon grain de l’ivraie.

    1. Pour le coup, il m’étonne car il ne parle quasiment pas de lui. Le livre est une mine d’infos sur l’Asie centrale pour celui qui ne connaît pas la région.

  3. Je n’arrive pas vraiment à lire des récits de voyage. Tant pis pour les stats de ton blog…ce qui compte c’est aussi de tafaire plaisir à toi. Un voyage hors des sentiers battus ça veut dire pour toi sac à dos et dans la plaine d’un pays lointain ?

    1. Les stats de mon blog je me fou un peu tu sais. Du moment que j’ai quelques fidèles lecteurs avec qui il y a un réel échange, ça me suffit.
      C’était une rando de plusieurs jours dans les montagnes tadjiks avec pas mal de dénivelé. On portait notre sac pour la journée et les tentes + le ravitaillement étaient sur des ânes. On avait un guide quand même parce que les cartes IGN russes qui datent de plusieurs années, c’est pas fiable à 100% (et il faut pouvoir les lire !). On est revenus avec plusieurs kilos en moins mais c’était une expérience formidable.

      1. Je comprends. Impossible à faire pour moi, mais à une époque cela m’aurait tenté.
        Ha ha mais moi je ris des stats, tu sais que depuis 7 ans bientôt mon blog fonctionne…avec une moyenne de 20 visiteurs uniques par jour…Warf 😀 Une escroquerie totale !!

        1. C’est un peu tabou les stats j’ai l’impression, en tous cas pour certains blogueurs. En plus, tout dépend de l’outil utilisé puisque les méthodes de calcul ne sont pas les mêmes.

La parole est à vous !