Ce que tient ta main droite t’appartient – Pascal Manoukian

Pascal Manoukian fait partie de ces auteurs dont on entend beaucoup parler sur la blogosphère. Je voulais le découvrir depuis un moment déjà et je m’attendais à recevoir une grosse claque étant donné les sujets qu’il aborde et les louanges que j’ai lues ici ou là. Ma déception a été d’autant plus grande….

Ce que tient ta main droite t’appartient raconte l’histoire de Karim, un homme qui perd sa femme et son futur enfant dans un attentat terroriste. Une histoire malheureusement tout à fait réaliste… Pour tenter de comprendre comment tant de jeunes se font embrigader si rapidement, pour trouver des explications à l’incompréhensible, Karim retrace le parcours du kamikaze qui a tué Charlotte et se fait passer pour un candidat au jihad. Il se retrouve alors en Syrie, au sein même de Daesh, aux côtés des hommes les plus monstrueux de notre époque.

Malgré ce sujet si difficile et un scénario sur lequel il n’y a rien à redire, je n’ai pas été touchée par l’histoire de Karim. La faute à l’écriture, trop journalistique, ne laissant jamais la place aux émotions. Les faits, uniquement les faits. Et le ressenti dans tout cela ? Il en est très rarement question. En lisant ce roman, j’ai eu l’impression d’entendre un énième reportage télé ou radio sur le sujet. Ce n’est pas ce que j’attendais. Dommage…

MANOUKIAN, Pascal, Ce que tient ta main droite t’appartient, Don Quichotte, 2017.

24 pensées sur “Ce que tient ta main droite t’appartient – Pascal Manoukian”

    1. Oui, une vraie déception car j’en avais entendu tellement de bien que je pensais aimer moi aussi. Pourquoi tu n’oses pas le lire ? Tu as lu Les échoués ?

    1. Je pense que les louanges autour de ce livre sont pour beaucoup dans cette déception. Si je n’en avais pas entendu autant de bien, j’aurais été déçue mais sans plus.

    1. Mon ressenti est totalement opposé au tiens. Je m’attendais à être éprouvée mais cela n’a pas été vraiment le cas.

  1. C’est vrai qu’on l’a beaucoup vu, un sujet bien difficile et qui ne m’attire pas trop. Après ton avis, j’ai encore moins envie de le lire.

    1. Je ne l’ai pas lu mais c’est ce que beaucoup disent. Je vais donc retenter l’expérience quand même avec cet auteur.

  2. C’est pour moi, cette écriture journalistique qui fait sa force, on sent que le romancier sait de quoi il parle, il invente avec ses souvenirs et ses collectes d’infos, mais je comprends qu’on puisse ne pas adhérer.

    1. Oui, il sait de quoi il parle, c’est indéniable. Et le roman est de qualité mais il ne correspond pas à ce que j’en attendais.

La parole est à vous !