Cœur de loup – Katherine Rundell

Il y a une centaine d’années, en Russie. Féodora vit avec Marina, sa maman, au milieu de la foret sibérienne et grandit parmi les loups. Ensemble, la mère et la fille ramènent à l’état sauvage des bêtes que les habitants des luxueuses maisons de Saint-Pétersbourg leur confient après avoir constaté qu’on ne dresse pas un loup comme un chien et que l’animal peut être dangereux. Elles vivent une existence paisible en pleine nature jusqu’au jour où le général Rakov, commandant de l’armée impériale du tsar, frappe à leur porte. C’est un homme fou et sanguinaire. Il accuse les loups de s’en prendre au gibier, ordonne de les tuer et interdit d’en recueillir de nouveaux.

Féodora et sa mère continuent d’exercer leur métier de maître-loup tout en prennant des précautions et en essayant de ne pas se faire remarquer. Mais Rakov et ses hommes, qui anéantissent toute la région, reviennent. Ils réduisent en cendres leur petite maison de bois et font prisonnière Marina. Féo s’enfuit en compagnie de Nox, Blanche et Feu-Gris. Ilya, un soldat déserteur de l’armée impériale dont elle a fait la connaissance récemment, les accompagne. La jeune fille, qui n’a pas froid aux yeux, éborgne Rakov lors d’une course-poursuite, ce qui le rend encore plus furieux.

C’est le début d’une aventure trépidante au milieu de la forêt sibérienne enneigée. Froid, tempête, ennemis féroces : l’audacieuse Féo, accompagnée de sa meute et d’Ilya, brave tous les dangers pour aller délivrer Marina dans sa cellule de Saint-Pétersbourg. Le roman, riche en émotions, va de rebondissements en rebondissements dans une nature sauvage où les loups tiennent une place importante. Dans la dernière partie, l’intrigue flirte avec le conte et prend une dimension sociale importante. Le cadre, superbement décrit, est envoûtant. L’arrière-plan historique n’est pas en reste, pointant du doigt la pression subie par la population de l’époque. Amateurs de roman d’aventure, Cœur de loup est le roman parfait à lire au coin du feu de cheminée !

RUNDELL, Katherine, Cœur de loup, Gallimard jeunesse, 2019.

6 réflexions sur « Cœur de loup – Katherine Rundell »

La parole est à vous !