Connais-tu ces couleurs Miffy ? – Dick Bruna

Est-ce que ce livre sera le livre miracle qui fera apprendre les couleurs à ma fille ? Ce n’est pas gagné étant donné nos multiples tentatives infructueuses depuis plusieurs semaines mais ça ne coûte rien d’essayer !

En tous cas, c’est avec le plus grand bonheur que notre miss a retrouvé Miffy. Cette fois-ci, notre héroïne regarde ce qui se cache derrière la porte jaune. Elle entraperçoit un lion puis, en l’ouvrant, découvre une banane et des étoiles. C’est ensuite le tour de la porte rouge, verte ou bleu de cacher d’autres choses.

Les pages cartonnées et le tout petit format de Connais-tu ces couleurs, Miffy ? en font un livre pratique et facile à manipuler pour les touts petits. L’idée de départ est assez sympa puisque c’est à la fois un imagier et un moyen d’apprendre certaines couleurs.

Dommage cependant que ces couleurs soient si peu nombreuses et les objets pas toujours représentatifs : un  cochon rouge, un oiseau bleu ou encore un tronc d’arbre vert, c’est assez surprenant ! Est-ce que si petits, les enfants comprendront que les couleurs du livre ne correspondent pas forcément à la réalité des objets, c’est la question que je me pose…

BRUNA, Dick, Connais-tu ces couleurs, Miffy ?, Tourbillon, 2012.

3 réflexions sur « Connais-tu ces couleurs Miffy ? – Dick Bruna »

  1. Je dois aussi faire un billet dessus. Je n’avais pas pensé aux objets pas forcément bien associés avec les couleurs. Pour moi, les couleurs changent, un cochon peut être rose comme gris ou noir, du coup, le rouge ne m’avait pas choquée. Je le verrai différemment. Peut-être que ta fille est trop grande déjà pour ce type d’album. Ici, nous sommes en plein dans les couleurs, donc il tombe à pic !

  2. @Leiloona : oui, ma fille est sans doute un peu grande pour ce livre. Et c’est vrai qu’un cochon peut être gris mais on essaie de lui dire le jaune, c’est la couleur de la banane ou le rouge celle de la fraise, pour l’aider à retenir. Et comme là, les couleurs ne correspondent pas forcément à la réalité des objets, ça m’interroge… Dans un livre sur un autre sujet, je ne me serais même pas posée la question !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :