Crim’ sur la prom’ – Bernard Deloupy

Nice. Promenade des Anglais. Un milliardaire russe vient de se faire assassiner de manière assez surprenante. Le détective privé Garri Gasiglia, surnommé GG, était chargé de surveiller cet homme pour le compte de sa femme. Celle-ci voulait des preuves d’infidélité afin de demander le divorce et de renflouer ses comptes. Plutôt habitué aux enquêtes sur les aventures extra-conjugales, Garri va cette fois-ci suivre la piste d’une sombre affaire de retraitement de déchets nucléaires, de paradis fiscaux et de transactions illégales.

Si l’intrigue tombe parfois dans la facilité – à deux reprises, des hommes passent aux aveux un peu trop facilement à mon gôut et une des dernière scènes est digne d’un film hollywoodien- elle a tout de même le mérite de mettre en avant un certain nombre de dérives honteuses dans notre société. L’humour, qui m’a fait beaucoup rire au début, a fini par me lasser. Je l’ai même trouvé parfois un peu lourd. Par contre, j’ai beaucoup apprécié le cadre dans lequel se déroule ce polar. C’est sans doute une lecture sympathique pour celui qui doit se rendre dans la région de Nice cet été. En tous cas, ça donne envie d’aller visiter le coin et d’aller manger dans de bonnes tables !

DELOUPY, Bernard, Crim’ sur la prom’, Gilleta, Nice-matin, 2009.

4 réflexions sur « Crim’ sur la prom’ – Bernard Deloupy »

  1. Je suis passée à Nice deux fois ces dernières années et en voyant tous ces russes visiblement très à l’aise, j’ai irrésistiblement pensé à tous les dessous. Ton polar pourrait donc m’intéresser.

  2. C’est vrai avis mitigé, mais je vous rassure toutes et tous Nice a effectivement reçu en héritage bon nombre de belles demeures russes mais aussi anglises mais les niçois sont bien là d’ailleurs cette année on fête le 150ème anniversaire notre annexion à la France et oui on était itlien avant!
    Donc beaucoup d’italien sont ici d’ailleurs le niçois est dérivé de l’italien.
    A+

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :