Dans les arbres

Pendant longtemps, on disait qu’elle n’était pas très dégourdie, qu’elle avait peur de tout, qu’il fallait la pousser pour qu’elle se bouge. Mais ces derniers mois, les choses ont changé. Mademoiselle fait des acrobaties un peu partout et n’hésite pas à grimper à plusieurs mètres de hauteur !

dsc03615

Dimanche dernier, mon petit cœur de maman a tremblé. De l’accrobranche, j’en ai fait de multiples fois et sur des parcours bien plus difficiles.

dsc03639Je me souviens d’une tyrolienne géante au dessus de l’eau, d’ados en larmes sur les falaises de Suisse normande ou d’angoisses avant d’enjamber le parapet du pont de Clécy pour descendre en rappel au dessus de l’Orne.

dsc03648C’était fort en émotion mais ce n’était pas la même chose qu’avec MON enfant. Monsieur étant en bas avec l’appareil photo, j’avais intérêt d’assurer au niveau sécurité !

dsc03632A 4 ou 5 mètres de hauteur, l’erreur ne pardonne pas. Et puis, la miss n’a que 7 ans et demi…

dsc03662J’ai été bluffée par son courage et sa capacité à se surpasser, elle qui, il y a quelques mois encore, faisait des blocages face à toute situation nouvelle. Encore une fois, le sport est une belle école de la vie, pour moi comme pour elle d’ailleurs !

dsc03670J’espère ne pas vous avoir ennuyé avec mon côté guimauve. Je parle peu de ma vie privée ici mais j’ai passé un moment si précieux  que j’avais envie de le partager. Et puis, à force de regarder des comptes de maman sur Instagram, ça finit par me déteindre dessus (les coupables se reconnaîtront…). Promis, dimanche prochain, je change de sujet !

PS : si vous souhaitez agrandir les photos, il suffit d’un petit clic dessus.

12 pensées sur “Dans les arbres”

  1. Pourquoi t’en excuser ? Continue au contraire !
    TroGnon aussi a fait de l’accrobranche cet été, sans moi, car j’ai le vertige, et j’ai été bluffée par sa capacité à faire des choses impossibles pour moi. 😉

    1. Je ne suis pas certaine que ça intéresse grand monde mais en même temps je me fais plaisir. N’est-ce pas le principal ?
      Je crois que si j’avais vu le parcours avant, j’aurais pensé que c’était trop compliqué pour ma fille. Comme quoi….

  2. Tu peux rester sur le même sujet, je ne me lasse pas ! Voilà le genre d’activité que je n’aurais jamais pu faire, je n’ai pas le sens de l’équilibre, mais j’admire …

  3. Bravo d’être allée toi même dans les arbres, moi j’aurais du mal 🙂 c’est beau ce que tu racontes sur l’évolution de ta mistinguette, et puis Hugo a dit : Ah ! Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez vous pas ? Ah ! Insensé qui croit que je ne suis pas toi ! » 🙂

La parole est à vous !