De capes et de mots – Flore Vesco

indexSerine vit avec sa famille dans un château en ruine. Sa mère ne fait que la rabaisser et essaie désespérément de lui apprendre les bonnes manières mais la jeune fille n’en a que faire. Le seul moment agréable de la journée pour Serine et ses frères, qui vivent dans le froid, la faim et la misère, a lieu le soir lorsque leur père oublie ses soucis et leur fait la lecture comme un véritable conteur.

Après le décès de ce dernier, Serine préfère s’enfuir pour devenir demoiselle de compagnie de la reine plutôt que de se marier comme l’a décidé sa mère. Mais satisfaire cette reine là n’est pas une mince affaire. Elle est capricieuse, égoïste, versatile, tyrannique. Les demoiselles de compagnie se succèdent à ses côtés. Grâce à son humour, son intelligence et son irrévérence, Serine réussit cependant à tenir plus de deux jours, contrairement à ce que lui avait prédit sa mère. Elle n’a ni les bonnes tenues ni les bonnes manières mais elle sait distraire la reine comme personne et semer la zizanie au sein de la cour. Ce qui, bien entendu, n’est pas du goût de tout le monde.

Pour la petite histoire, ce roman d’apprentissage fait partie de la sélection d’un prix littéraire auquel je participe avec une classe. Je me devais donc de le lire avant de le présenter aux élèves mais je n’étais pas vraiment enthousiaste. Les histoires de cour, ce n’est pas trop mon truc ! Mais dès les premières pages, je me suis laissée emporter par la joie de vivre et l’audace de l’héroïne. L’intrigue est pleine de rebondissements. On tremble pour Serine. On se demande ce qu’elle va bien pouvoir inventer pour sortir de telle ou telle impasse. On admire son courage, sa loyauté et sa persévérance. On rit de ses facéties. Bref, on ne s’ennuie pas un seul instant !

VESCO, Flore, De capes et de mots, Didier jeunesse, 2015.

8 pensées sur “De capes et de mots – Flore Vesco”

    1. Oui, j’ai beaucoup aimé. Par contre, ma collègue et amie qui participe pour la première fois au prix des incos et ne connaît pas grand chose à la littérature de jeunesse n’a pas aimé du tout. Le sujet ne l’intéresse pas vraiment et elle trouve que c’est toujours un peu la même chose. Moi, je suis persuadée que certains élèves vont aimer.

  1. C’est chouette ce prix et cette aventure littéraires avec tes petits lecteurs ! A voiur comment ils vont réagir à la lecture de cette pépite 😉
    et moi je note, j’ai de la lectrice pas loin qui devrait bcp aimé !

    1. Oui, je participe tous les ans à ce prix et cette fois-ci, c’est avec une collègue qui est aussi une amie. Je vais donc pouvoir m’impliquer différemment (Noukette a dû te parler de la place du prof documentaliste qui n’est pas toujours simple…).

La parole est à vous !