De sang et de lumière – Laurent Gaudé

Pour donner une voix aux oubliés, à ceux qui connaissent la guerre, la misère, la maladie, Laurent Gaudé a écrit un recueil de poésie intitulé De sang et de lumière. Son objectif est de dire le malheur, de dire l’horreur car « dire la chute, c’est encore rester debout » p.7.

« Je veux une poésie qui défie l’oubli et pose ses yeux sur tous ceux qui vivent et meurent dans l’indifférence du temps. Même pas comptés. Même pas racontés. Une poésie qui n’oublie pas la vieille valeur de l’écrit : faire que des vies soient sauvées du néant parce qu’on les aura racontées. Je veux une poésie qui se penche sur les hommes et ait le temps de les dire avant qu’ils ne disparaissent. » p.7-8

A travers de longs poèmes, l’auteur rend la parole aux peuples qui souffrent, aux esclaves, aux migrants, aux mères qui sont séparées de leurs enfants. Les mots sonnent justes, l’écriture est remarquable et le travail sur la langue transforme les poèmes en véritables prières païennes.

On ne sort pas indemne d’une lecture qui oblige à regarder l’indicible en face. Laurent Gaudé appuie là où ça fait mal, pointe du doigt nos lâchetés. De sang et de lumière offre cependant un souffle porteur d’espoir. Le titre du recueil nous l’indique d’ailleurs dès le départ…

GAUDÉ, Laurent, De sang et de lumière, Actes Sud, 2017.

14 réflexions sur « De sang et de lumière – Laurent Gaudé »

  1. Je n’en avais jamais entendu parler. Très belle couverture, je trouve. Je ne suis pas fan de poésie mais je suis curieuse de découvrir la sienne, sa prose étant déjà très poétique.

  2. Etant hermétique à la poésie, je ne lirai pas ce livre là, mais j’ai lu une fois, grâce à Asphodèle Gaudé, et j’avais beaucoup aimé. Elle m’avait conseillé l’un de ses titres abordables pour tous…

La parole est à vous !