Décider de son avenir

Depuis une heure, elle arpentait les rues pour se calmer et croisait les gens sans les voir, leur fonçant parfois dedans, balbutiant à peine quelques mots d’excuse. Les passants la prenaient pour une folle. Il faut dire que se balader avec un vieux tee-shirt à manches courtes sur les épaules en plein hiver, il y avait mieux pour passer inaperçu !

Tout était aller très vite. Elle n’avait pas vu la colère monter.

Depuis le début de leur relation, son mec était jaloux. Avec sa jolie chevelure blonde, elle attirait les regards, c’est vrai. Et puis, elle aimait qu’on la remarque alors elle faisait souvent en sorte d’attirer l’attention sur elle.

Lui, plutôt timide et réservé, ne supportait pas ça. Il avait bien vite trouvé le mot de passe de son téléphone portable et avait commencé à lire tous ses textos.  Leur premier vraie dispute a eu lieu à ce moment là. Il avait su trouver les mots, s’était excusé et elle lui avait pardonné. Trop vite sans doute mais quand on est amoureuse…

Ce qu’elle ne savait pas encore, c’est qu’il enregistrait toutes ses conversations instantanées sur Facebook grâce à un logiciel trouvé en quelques clics sur le Net. Parfois, il laissait aussi traîner son lecteur MP3 à côté d’elle quand elle était au téléphone et utilisait la fonction enregistrement pour savoir ce qu’elle racontait à ses copines ou à sa mère.

De toute façon, il n’avait même pas besoin de cela pour donner du grain à moudre à sa jalousie maladive. A partir, d’une phrase qu’elle avait prononcée sans y prêter attention, d’une attitude qu’elle avait eue, il était capable d’inventer un scénario digne des pires films.

Bien évidement, les disputes étaient nombreuses au sein du couple. Quand elle n’en pouvait plus, elle courrait se réfugier dans les bras de sa meilleur amie ou appelait sa mère au secours. Au début, celles-ci répondaient présentes mais à force…

Une fois de plus, ce midi là, il lui avait fait une scène. Elle était dans la cuisine en train de réchauffer une boîte de ravioli. Lui se livrait à une de ses activités favorites : l’espionnage informatique. Quand il l’avait vu en photo sur Facebook dans une mini-jupe mettant particulièrement en valeur ses formes avec des talons hauts de dix centimètres aux pieds, il avait explosé tout de suite !

Et elle aussi. Elle n’avait même pas essayé de lui expliquer l’origine de cette photo. Elle voyait ses traits se défigurer par la colère mais elle n’entendait plus les mots injurieux qu’il prononçait. Elle sentait les larmes et la rage monter en elle. D’un seul coup, elle avait jeté l’assiette pleine de raviolis par terre et avait quitté l’appartement en courant.

Il lui avait fallu longtemps pour se calmer mais sa décision était prise, elle ne resterait pas avec un mec comme ça. A dix-sept ans, on est trop jeune pour choisir d’être malheureux.

C’était ma participation à l’atelier d’écriture proposé par Leiloona.

2 pensées sur “Décider de son avenir”

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :