Ferme les yeux – Pérez Escriva et Ranucci

Un petit garçon essaie d’expliquer des choses à son frère mais ils ne sont jamais d’accord :

« -Une pendule, c’est quelque chose qui te donne l’heure.
-Pas du tout ! Une pendule, c’est une petite boîte en bois avec un cœur dedans. Écoute…
« 

« -Je te l’ai déjà dit : le savon, ça sert à se laver.
-Moi, je dis que le savon, c’est une pierre qui fond et qui sent bon.« 

Un joli album qui montre qu’on peut envisager une même réalité de multiples façons si on ferme les yeux et qu’on fait fonctionner, son imagination, son cœur, ses sens. Avec des mots simples, Victoria Pérez Escriva oppose la rationalité à la rêverie, la logique à la fantaisie, la science à la poésie. Les illustrations de Claudia Ranucci laissent elles aussi la part belle à l’imaginaire. Pas besoin d’être aveugle pour se laisser aller et voir les choses d’une autre manière. Pour moi, cet album ne parle donc pas de la cécité comme je l’ai lu dans certaines critiques !

PÉREZ ESCRIVA, Victoria, RANUCCI, Claudia, Ferme les yeux, Syros, 2009

4 réflexions sur « Ferme les yeux – Pérez Escriva et Ranucci »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :