Frères d’exil – Kochka

57457La pluie s’abat si fort sur l’île de Nani qu’elle va finir par disparaître sous les eaux. La montagne glisse et s’effondre dans la vallée. Un seul pas dehors et les habitants sont trempés jusqu’aux os. Nani et les siens n’ont pourtant plus le choix, ils doivent sortir et affronter les éléments pour rejoindre le port et monter à bord d’un bateau qui les emmènera ailleurs.

Enoha, le grand-père de Nani, a perdu l’usage de ses jambes quand il était enfant. Il est âgé et décide de ne pas suivre les siens. C’est un véritable déchirement pour la petite fille qui se console avec les lettres et les deux petits objets qu’il lui a confiés avant son départ. Au cours du long voyage qui la mène vers une vie meilleure, les mots aident Nani à affronter les difficultés. Le frère de cœur qu’elle rencontre juste avant de partir de son île est également d’un grand réconfort pour elle.

Encore une fois, Kochka nous propose un roman plein de poésie, d’amour, de sensibilité et de tolérance qui réchauffera le cœur de tous ces enfants qui ont quitté leur pays pour fuir la guerre, le misère ou pour toute autre raison. Quant aux autres lecteurs, ceux qui ne connaissent pas l’exil, il  leur permettra, espérons-le, de s’ouvrir aux autres et de regarder les migrants avec empathie et tolérance. Un texte à mettre entre toutes les mains, à partir du CM2 ou de la 6ème.

KOCHKA, Frères d’exil, Flammarion, 2016.

9 pensées sur “Frères d’exil – Kochka”

    1. Oui, tu peux l’acheter sans hésiter. Je l’ai enregistré vendredi dans la base. il ne me reste plus qu’à le couvrir avant de le mettre sur le présentoir des nouveautés. Je pense que je le présenterai lors de la première séance du club lecture.

La parole est à vous !