Fugue – Anne Delaflotte Mehdevi

C’est la rentrée scolaire. Pour le première fois depuis longtemps, Clothilde se retrouve seule à la maison. Les derniers de ses quatre enfants -les jumeaux- viennent de faire leurs premiers pas à l’école.

En fin de matinée, le téléphone sonne. La maîtresse de Mathilde vient de constater la disparition de la petite fille. Clothilde part à sa recherche. Terrorisée, elle hurle le nom de son deuxième enfant. Elle la retrouve très vite, saine et sauve, au bord de la rivière. Tout va bien pour Mathilde mais Clothilde, folle d’angoisse, a perdu sa voix à force de crier.

Les spécialistes qu’elle consulte ne sont pas d’un grand secours. Clothilde refuse tout traitement et communique avec ses enfants et son mari en leur écrivant sur une ardoise ou un ordinateur.

Un jour, elle s’aperçoit qu’elle peut chanter. Sa voix est magnifique. Elle décide de prendre des cours. En peu de temps, le chant devient une véritable passion. Vincent, son mari, ne la reconnaît plus. Clothilde doit faire face à l’incompréhension et parfois même la contrariété de son entourage. L’épouse, la maman, l’amie, la fille : tout cela, Clothilde continue de l’être. Mais elle a aussi décidé de s’assumer en tant que femme, d’être libre et de vivre la vie qu’elle entend. En quelques mois, elle devient une chanteuse lyrique de talent.

Une jolie histoire, celle d’une femme qui décide de changer et d’être libre, qui a le courage d’affronter son entourage, de lui faire comprendre qu’elle n’est plus totalement la même et qu’il va falloir l’accepter. Un roman qui montre que ce n’est pas parce qu’on est femme et maman d’enfants en bas âge que l’on doit s’oublier et renoncer à soi-même. Une histoire envoutante, écrite avec talent.

Livre lu dans le cadre des partenariats du dimanche de BOB.

DELAFLOTTE MEHDEVI, Anne, Fugue, Gaïa, 2010.

12 réflexions sur « Fugue – Anne Delaflotte Mehdevi »

  1. @Sandrine : je vais aller lire ton billet de suite !
    @Keisha : pas du tout bêta, bien ua contraire.
    @Anne : je crois que c’est un conflit qui ne sera jamais vraiment résolu…

  2. Le chant, c’est la vie… d’où peut-être cette histoire de « renaissance »… Est-ce qu’on n’a pas une impression de « déjà lu » dans ce roman?

  3. Je me suis inscrite sur le livre voyageur de clara. Ce livre me parlera et remuera sans doute beaucoup en moi puisqu’il y a un peu plus d’un an, c’est aussi sur ardoise véléda que je devais m’exprimer…

  4. je t’ai répondu sur la ronde des post-it mais je repasse quand même ici, effectivement, nos avis divergent…
    on se rejoint tout de même pour dire que c’est écrit avec talent!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :