« Haute Fidélité » de Nick Hornby

Rob Flemming, 35 ans, vient de se faire larguer par Laura, sa petite amie.  Elle est partie avec un autre. Et il y a de quoi au regard du comportement qu’il a vis à vis d’elle. Égoïste et d’une mauvaise foi à toute épreuve, Rob décide alors de revenir sur son passé, et en particulier sur ses conquêtes amoureuses, pour voir ce qui cloche et essayer d’en tirer des conclusions. Doutes et questionnements profonds l’envahissent alors.

Côté boulot, Rob tient un magasin de disque peu fréquenté dans un quartier Londres et, avec ses deux employés, il passe son temps à faire des listes (les cinq meilleurs…) et à dénigrer ceux qui ne partagent pas ses goûts musicaux. Son comportement relève plus de celui de l’éternel ado que de l’adulte… Cette séparation lui servira t-elle de leçon ? Pas certain !

Brossé comme ça, le portrait de Rob n’est pas très engageant, je vous l’accorde… Mais je n’arrive pas à le décrire autrement… Je n’ai pas réussi à partager les doutes et les questionnements de ce personnage à me sentir proche de lui, ni même à le comprendre un peu. Je dois dire quand même que l’auteur, Nick Hornby, a  toujours beaucoup d’humour et certains passages sont vraiment hilarants. Les amateurs de musique pop apprécieront sans doute les nombreuses références musicales mais là aussi, je suis passée à côté car je ne suis pas du tout spécialiste du sujet.

Du même auteur, j’avais beaucoup aimé Slam et A propos d’un gamin.

Lire l’avis d’Yspaddaden, beaucoup plus enthousiaste que le mien !

HORNBY, Nick, Haute Fidélité, 10/18.

11 réflexions sur « « Haute Fidélité » de Nick Hornby »

  1. J’ai eu ce livre entre les mains, je l’ai feuilleté un bon moment puis je l’ai reposé : ton billet détaille ce que je craignais de n’apprécier que modérément dans le livre… aussi je me suis dit que je me dirigerais vers d’autres oeuvres de l’auteur qui m’attiraient davantage !

  2. Je l’ai aussi reçu lors du « London swap » et après ton avis, je ne sais toujours pas si ça peut me plaire ou pas Il est en haut de ma pile alors la lecture ne devrait pas trop tarder.

  3. J’avais bien aimé, mais il me semble que mon manque de connaissances musicales m’a empêchée de comprendre toutes les subtilités de l’histoire.
    Moi aussi « A propos d’un gamin » m’avait beaucoup plu.

  4. Quand tu as fait un billet sur « Slam », je pensais n’avoir rien lu de cet auteur…En fait, si! Maintenant, je m’en souviens, j’ai bien lu  » Haute fidélité  » qui, tu le vois, ne m’a pas marquée! En revanche, grâce à toi, j’ai lu et adoré  » Slam ».
    J’ai noté également « A propos d’un gamin ».

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :