Henry Russel, un amoureux des Pyrénées

Quatrième de couverture :
« Le comte Henry Russell-Killough (1834-1909) appartient à la légende
des conquérants des cimes pyrénéennes de la seconde moitié du
XIXe siècle. Avant de consacrer sa vie aux Pyrénées, cet aristocrate
moitié irlandais et moitié gascon complète ses connaissances par des
voyages lointains : Amérique du Sud, puis du Nord, Russie, Sibérie,
Chine, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, Inde… Le récit de ses
voyages inspire Jules Verne. À son retour, il se fixe définitivement à
Pau et vit difficilement un chagrin d’amour dont il a du mal à se
remettre. Les Pyrénées vont le guérir. Considéré comme le fondateur du
pyrénéisme, il arpente la chaîne pendant plus de 50 ans, y faisant la
plupart des « premières » sur les pics de plus de 3 000 mètres, et
finit par se fixer sur le Vignemale qui devient sa résidence d’été. Il
y fait creuser sept grottes et le loue pour 99 ans. Commencent alors
des villégiatures mémorables dans un faste et une magnificence
insolites à ces hauteurs.

Son époque le considère comme un
original et un excentrique, la nôtre comme un précurseur et un
visionnaire. Routard, écologiste et humaniste avant l’heure, il partage
ce qu’il voit, ce qu’il pense, ce qu’il ressent.

Très
documentée, cette biographie éditée pour le centenaire de sa mort est
sans nul doute l’ouvrage le plus complet et le plus inédit sur Henry
Russell.
« 

Cette biographie ravira les amoureux de la montagne et les admirateurs d’Henry Russell, un homme passionné par les Pyrénées et qui a tant fait pour les faire connaître et aimer. Je ne connaissais pas l’homme avant de lire ce livre et j’ai trouvé sa vie vraiment surprenante pour l’époque. Célibataire endurci, il a passé la majorité de son temps à parcourir les massifs montagneux de sa région. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il était bien loin des conventions de son temps !

Avec lui, je suis retournée à Gavarnie, à la Brèche de Roland, au lac bleu, à la Rhune et dans bien d’autres endroits encore... Merci Monsieur Russell !

Livre lu et critiqué dans le cadre de l’opération organisée par Babelio. Merci aux Éditions Sud-Ouest (une excellente maison d’édition !) pour l’envoi de ce livre.

DOLLIN DU FRESNEL, Monique, Henry Russel (1834-1909) : Une vie pour les Pyrénées, Éditions Sud Ouest, 2009.

6 réflexions sur « Henry Russel, un amoureux des Pyrénées »

  1. @La Pyrénéenne :si tu veux, je te le prête !
    @Aifelle : je ne savais pas que tu aimais la montagne aussi….
    @Anne : Il est beaucoup question de Pau et de ses environs dans ce livre et en le lisant j’ai effectivement pensé à elle.

  2. J’ai également lu ce livre pour Babelio et j’avoue que j’ai dans l’ensemble bien aimé ce personnage si célèbre dans les Pyrénées que je retrouve chaque année avec autant de plaisir !
    Bonne soirée Arlette

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :