Heureux les heureux – Yasmina Reza

Le titre, inspiré d’une citation de Borges, donne le ton dès les départ. Heureux les heureux. Et les autres ? Forcément malheureux… D’ailleurs, le couple de la première de couverture n’a pas l’air très joyeux non plus…

A chaque chapitre, un narrateur différent prend la parole pour raconter un moment de sa vie et révéler ses pensées les plus intimes sur l’amour, le couple, la mort.

Il y a par exemple Robert Toscano qui s’engeule avec sa femme dans un supermarché et se comporte de manière odieuse.

Paola Suares, elle, fait l’amour à son amant dans le salon de l’appartement familial de celui-ci. Elle se demande si c’est lui ou sa femme qui a fait la décoration.

Dans un autre chapitre, une mère explique que son fils se prend pour Céline Dion depuis des années au point que, désormais, une hospitalisation en hôpital psychiatrique s’impose. Là-bas, les personnels soignants se moquent méchamment de celui qui signe des autographes comme s’il était la star de la chanson elle-même.

Raoul Barnèche, lui, est accro au jeux. Pendant une compétition de bridge, il se met en colère et mange le roi de trèfle parce que sa femme, qui est aussi sa partenaire, ne joue pas la bonne carte.

Bref, je ne vais pas vous raconter les 21 monologues à la tonalité tragi-comique de ce récit-choral. Les personnages, qui se croisent parfois pour diverses raisons, doivent tous faire face aux difficultés de l’amour et/ou de la vie de couple et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas trés optimiste !

Les tranches de vies exposées sont assez courtes. Quelques pages au maximum dans une écriture vive et concise. Je verrais très bien une adaptation au théâtre. D’ailleurs, l’auteur est connue aussi pour ses pièces.

Malheureusement, la qualité de l’écriture n’a pas suffi à me convaincre. Il n’y a pas d’histoire, pas d’intrigue. Et l’aspect tragique du couple et de l’amour prend beaucoup trop le dessus à mon goût.

Heureux les heureux fait partie de la sélection de février du prix Relay des voyageurs dont je suis partenaire. La page facebook du prix. Si vous êtes plutôt Twitter, c’est ici.

Lecture commune avec Stephie, Clara, Noukette, Cryssilda et Leiloona.

REZA, Yasmina, Heureux les heureux, Flammarion, 2013.

14 réflexions sur « Heureux les heureux – Yasmina Reza »

  1. Plus modéré que toi, le livre est plutôt bien fait (trop peut être) mais je te rejoins sur l’aspect finalement un peu vain de tout ça et sur le sentiment de désillusion sur la vie à deux (qui par ailleurs est assez bien vu).

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :