Hopper et moi – Mila Boutan

« Si vous pouvez le dire avec des mots, il n’y aurait aucune raison de le peindre. » Hopper

A défaut d’aller voir l’exposition Hopper à Paris, j’ai emprunté ce joli livre documentaire à la médiathèque. Destiné aux jeunes, Hopper et moi donne une vision d’ensemble de l’oeuvre du célèbre peintre américain en un quarantaine de pages. Son principal intérêt réside dans les clés proposées pour comprendre les tableaux. Plutôt que de donner sa propre vison, Mila Boutan donnes des explications de façon très pédagogique et interpelle le lecteur, lui laissant ainsi la liberté d’interpréter les oeuvres à sa manière.

Chop Suey (1929)

« En plein jour dans un restaurant, deux femmes sont en conversation. L’une, au premier plan, est de dos, l’autre nous regarde et semble écouter la première. Mais que peuvent-elles se dire ? » Mila Boutan

A la fin du livre, quelques activités artistiques sont proposées afin de se poser des questions sur Hopper, la peinture, la façon de voir et de représenter un paysage ou un décor, d’interpréter une oeuvre, de composer un tableau, etc.

Une ultime question est posée au jeune lecteur : « Quels sont les mots que tu choisis pour parler de Hopper ?

Mélancolie

Joie

Harmonie

Fête

Tristesse

Rêve

Bonheur

Calme

Solitude

Gaieté

Angoisse« 

Personellement, je répondrais « Mélancolie ». Et vous ?

BOUTAN, Mila, Hopper et moi, Réunion des musées nationaux, 2012.

8 réflexions sur « Hopper et moi – Mila Boutan »

  1. Je répondrais « solitude ». Même lorsqu’il peint un couple ou plusieurs personnages, chacun a l’air seul chez Hopper. On dirait qu’il est intéressant ce petit livre ..

  2. Bonsoir Saxaoul, comme je ne suis pas très originale, moi je parlerais de cinéma quand je pense à Edward Hopper. Certains tableaux pourraient être des plans séquences où des acteurs dialoguent à deux, à trois ou plus. Bonne soirée.

  3. tiens, c’est drôle, moi aussi j’ai lu un petit livre sur Hopper à défaut de voir l’expo. (comment pallier une frustration?) Pour les mots, je répondrais « calme » et « solitude »

  4. J’opte pour solitude. J’adore cette peinture, ses couleurs. Mais les personnages semblent si seuls. Je suis sur Paris et malheureusement je n’ai pas réussi à y aller. Trop de monde, je me suis découragée. Je vais me contenter de quelques magasines que j’avais acheté pour préparer l’expo.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :