« Il y a longtemps que je t’aime », un film de Philippe Claudel

Juliette (Kristin Scott Thomas) vient de passer quinze ans en prison sans voir famille ni amis. A sa sortie, sa sœur Léa (Elsa Zyberstein) qui n’a pris de ses nouvelles que récemment, vient la chercher pour qu’elle vienne vivre chez elle le temps de voir venir. Les retrouvailles ne sont pas faciles, d’autant qu’un lourd secret pèse autour de l’emprisonnement de Juliette.

Je n’ai pas eu l’occasion de voir ce film à sa sortie au cinéma mais heureusement, il est désormais disponible en DVD. Autant le dire tout de suite, j’ai eu les larmes aux yeux à la fin et ça m’a vraiment remué les tripes. Il faut dire que j’affectionne tout particulièrement les livres (et aussi les films !) qui ont pour thème le secret. Si j’ai plus ou moins deviné celui-ci très rapidement, Philippe Claudel est quand même doué pour nous donner les pièces du puzzle au compte-goutte. En plus, les deux actrices principales sont vraiment remarquables. Un film à voir donc, si ce n’est pas déjà fait !

Antigone
, Tamara et Papillon l’ont vu aussi.

10 réflexions sur « « Il y a longtemps que je t’aime », un film de Philippe Claudel »

  1. J’ai adoré ce film…comme ses livres, Claudel nous plonge dans une atmosphère et dévoile petit à petit des éléments. Et les actrices sont vraiment formidables…très beau film et histoire poignante…tu me donnes envie de le revoir!

  2. @Enna : j’ai commencé Claudel par « La petite fille de monsieur Linh » et je n’avais pas vraiment accroché. Par contre « Le rapport de Brodeck » m’a donné envie de découvrir un peu plus cet auteur. @Leiloona : j’espère qu’il en fera d’autres
    @BelleSahi : tu rates quelque chose de vraiment bien…
    @Florinette : je pense aussi
    @Aifelle : heureusement que les DVD existent car j’ai rarement le temps de voir les films à leur sortie au ciné.
    @Sylire : tu devrais le trouver assez facilement.

  3. Comme tu le sais, je suis fan de Philippe Claudel.
    Je suis sûre que le film va me plaire.
    Je te conseille  » Petite fabrique des rêves et des réalités » qui est, en quelque sorte, un prolongement du film. C’est très intéressant et l’auteur montre, une fois encore, toute sa sensibilité, sa délicatesse et sa finesse d’esprit.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :