« Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage » de Maya Angelou

Poétesse, écrivain, actrice, Maya Angelou est aussi une figure de la lutte des noirs américains contre les discriminations et pour l’obtention de leurs droits civiques. Dans Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, elle raconte sa vie depuis son enfance avec son frère et sa grand-mère à Stamps jusqu’à son entrée dans l’âge adulte, vers 17 ans.

Au début des années 1930, dans le Sud des États-Unis, la pauvreté et les discriminations sont le lot quotidien des noirs :

« Tout ce que les Noirs avaient à faire en général […] c’était de supporter cette vie de labeur et de soucis car un paradis les attendait dans un lointain avenir. » p. 159

« Quelle horreur d’être noire et de n’avoir aucun contrôle sur ma vie. Quelle cruauté que d’être jeune et déjà dressée à rester assise en silence pour écouter des accusations portées sur ma race sans aucune chance de les repousser. » p. 218

Tout d’abord réservée et renfermée sur elle-même, Maya porte un regard critique sur les vexations dont elle est victime et sur le monde qui l’entoure au fur et à mesure qu’elle grandi. La vie de famille n’est pas tous les jours facile mais elle n’a pas le choix, elle doit faire avec sa grand-mère sévère et très religieuse, son beau-père qui abuse d’elle et ses parents qui ne sont là que très rarement. Heureusement il y a son frère et fidèle compagnon de jeux, Bailey. C’est dans ce contexte que la personnalité de celle qui deviendra une vraie battante se forge.

La lecture de ce roman a été pour moi une très belle découverte, tant sur le plan du contenu que de l’écriture. Pour en savoir plus sur Maya Angelou, visitez son site.

ANGELOU, Maya, Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, Le livre de poche, 2009.

11 réflexions sur « « Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage » de Maya Angelou »

  1. Je suis fan de Maya Angelou, si bien que l’an dernier, quand j’étais membre du jury des lectrices de Elle, mon plus beau rêve était qu’elle gagne et qu’elle vienne chercher son prix. Mais ce ne fut pas cas. Sniff…

  2. Je viens de le lire aussi et j’ai beaucoup aimé. J’ai trouvé qu’elle était presque un personnage de roman tellement elle sait replacer sa propre vie dans le contexte de l’époque. Comme Valérie, j’avais déjà été sous le charme de maya Angelou au prix de Elle et j’aurai bien aimé la rencontrer!

  3. @SD49 : je m’y colle dès que j’ai un moment !
    @valérie : je ne connaissais pas Maya Angelou jusqu’ici mais ce livre me donne envie de la découvrir plus. @enna : c’est vrai qu’on se laisse très vite emporter par cette magnifique écriture.
    @Aifelle : moi, j’ai toujours du mal à refuser un livre !
    @Hambre : je te le prête si ça t’intéresse.
    @Keisha : je te comprends !
    @Leiloona : si le reste est encore meilleur, ça doit être vraiment excellent !
    @Flo : je ne connais pas ce titre, je le note !
    @Stephie : un bon moment de lecture en perspective donc !

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :