La délicatesse – David Foenkinos

Plus besoin de présenter ce roman aux multiplies prix littéraires et aux très nombreuses critiques élogieuses. Encore moins depuis que le film est sorti…

Le temps d’un trajet en voiture entre la Normandie et le Sud des Landes, j’ai dévoré l’histoire de Nathalie, cette jeune femme heureuse et dynamique qui rencontre l’amour dans la rue et voit sa vie basculer quelques années plus tard suite à un tragique évènement.

Malheureusement, je crois que risque d’oublier bien vite ce roman… Ce n’est pas un coup de coeur, l’histoire manque un peu de profondeur à mon goût. J’aurais aimé que la réflexion sur l’amour, le deuil, la différence ou encore les apparences soit un peu plus développée. Dommage car il ne manque pas grand chose pour faire de La délicatesse un très grands roman.

FOENKINOS, David, La délicatesse, Folio, 2011.

20 pensées sur “La délicatesse – David Foenkinos”

  1. Je ne comprends pas pourquoi ce livre a eu tant de succès. Un bon roman divertissant, sans plus! Je vais donc faire l’impasse sur le film même si j’aime bien Audrey Tautou.

  2. @clara : « lisse », c’est un mot juste pour qualifier ce livre je trouve.
    @valérie : c’est vrai que c’est intéressant de changer les points de vue mais ça n’a pas suffit à me convaincre !
    @Emma : pour moi aussi, c’était une découverte de l’auteur.
    @sylire : comme je le dis dans mon billet, il y a une réflexion intéressante mais elle est juste esquissée.
    @Alex : et tu as envie de voir le film ?
    @Mireille : je regarderai peut être le film quand il sortira en DVD si j’en ai l’occasion.
    @Gwenaëlle : alors, bonne lecture !
    @Fleur : ça ne doit pas être une priorité !
    @alain : même réponse qu’à Fleur…

  3. pour moi ce fut une déception malgré de jolies formules, quelques réflexions intéressantes (que j’ai déjà oubliées, lu en juin : il ne m’en reste rien, sauf l’accident du mari et un ou deux passages avec le nouveau). Et surtout, surtout, les hauts et bas de pages avec les recettes de tuiles au parmesan (entre autres) m’ont profondément agacée, ce qui fait que je n’ai pas du tout aimé ! Ah et pour info, le livre de chevet de Foenkinos est… Belle du Seigneur d’Albert Cohen !^^

  4. Oh quel dommage,moi j’ai adoré ce livre. Il m’a vraiment beaucoup touché et j’ai trouvé la construction très originale. Du coup je me suis achetée « le potentiel érotique de ma femme ». On verra bien….Tant que j’y pense, je t’ai ajouté à ma liste de blogs amis sur ma page car j’aime vraiment beaucoup ton blog! A+

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :