La femme de nos vies – Didier Van Cauwelaert

Comment exister alors qu’on aurait dû mourir et qu’un autre a décidé que l’on vivrait à sa place ? C’est la question à laquelle a été confronté David Rosfeld. Ce nom est d’ailleurs celui du garçon qui lui a sauvé la vie et lui a donné son identité.

Son nom de naissance est Jurgen Bolt. Il naît dans une famille d’agriculteurs allemands quelques années avant la Seconde Guerre mondiale. Considéré depuis toujours comme un attardé par ses parents, ces derniers décident d’améliorer un peu leur quotidien en l’échangeant contre un peu d’argent. En effet, à cette époque là, le ministère de la Santé offre une prime aux Aryens qui donnent leur enfant. C’est un bon moyen de purifier la race…

C’est ainsi que Jurgen se retrouve, en compagnie de nombreux juifs, dans un hôpital psychiatrique où l’on expérimente la chambre à gaz. Là-bas, il fait la connaissance de David Rosfeld, un adolescent juif aussi silencieux et solitaire que lui, qui passe son temps à lire un livre, Le secret des atomes. Diagnostiqué comme surdoué et repéré par Ilsa Schaffner, une scientifique, David doit sortir de l’hôpital psychiatrique pour rejoindre une école expérimentale et éviter ainsi une mort certaine.

Mais l’adolescent pense qu’il n’est pas fait pour vivre. Son intelligence est théorique. Il ne sait pas vivre avec les autres. Il décide donc qu’il ira à la chambre à gaz et que Jurgen Bolt deviendra David Rosfeld, sera heureux pour lui et surtout transmettra au monde ses importantes découvertes scientifiques ainsi que celles de sa mère. Un allemand sauvé en se cachant sous une identité juive, c’est le comble !

Toute cette histoire et sa suite, c’est David, le narrateur, qui la raconte à Marianne, la petite fille de la scientifique Ilsa Schaffner. La jeune femme a toujours pensé que sa grand-mère était une nazie. C’est ce que l’histoire et les médias ont retenu. C’est aussi ce que sa mère, décédée aujourd’hui, lui a toujours dit. Mais Jurgen Bolt / David Rosfeld va lui révéler un secret bien gardé, une vérité bien différente de l’histoire officielle.

Écrit à la deuxième personne du pluriel – David Rosfeld s’adresse à Marianne dans une sorte de monologue- La femme de nos vies raconte une histoire d’amour, de valeurs et de convictions politiques sur fond de Seconde Guerre mondiale. Le roman montre également comment les scientifiques qui ont fait des découvertes importantes ont été spoliés ou, pire encore, comment on s’est servi de leur travail pour véhiculer le mal. Le roman est inspiré d’une histoire vraie et le contexte dans lequel il s’inscrit lui donne une dimension humaine vraiment intéressante.

David Rosfeld est un personnage attachant. Sa vie est incroyable. Etre aussi fort, ne pas sombrer dans la dépression, réussir à être heureux et à aider les autres après avoir vécu de telles choses semble incroyable.

La femme de nos vies est incontestablement un roman à découvrir. En tous cas, il m’a réconcilée avec Didier Van Cauwelaert !

Les avis de Noukette, Clara, Leiloona et l’Irrégulière.

VAN CAUWELAERT, Didier, La femme de nos vies, Albin Michel, 2013.

14 pensées sur “La femme de nos vies – Didier Van Cauwelaert”

  1. Je n’ai jamais lu cet auteur alors pourquoi pas ce titre là qui semble faire l’unanimité.
    En plus tu nous donnes l’occasion de p’tt le gagner alors Bisous et @ bientôt

  2. Les avis sont vraiments divergeants sur ce roman. De toutes façons, j’ai d’abord deux autres livres de l’auteur à lire dans ma PAL avant de pouvoir imaginer quelqu’autre acquisition à son nom !!!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :