La guerre des Lulus 4 : 1917 : La déchirure

la-guerre-des-lulus-1917-la-dechirureLa guerre des Lulus fait partie de mes livres chouchous. J’ai déjà conseillé cette série qui se déroule pendant le Première Guerre mondiale des dizaines et des dizaines de fois et je crois que je n’ai jamais eu un seul retour négatif. Si mes élèves ne vont pas forcément vers cette BD d’eux-mêmes, ils me demandent à chaque fois la suite une fois découvert le premier tome. Quand ils ont su que j’avais emporté le dernier opus chez moi avant de le mettre en rayon et que je ne l’avais toujours pas lu, ils m’ont mis la pression. C’est un vrai bonheur de les voir ainsi !

A la fin du troisième tome, on avait quitté les lulus en bien mauvaise posture. Pensant prendre un train à destination de la Suisse pour retrouver l’Abbé et les autres enfants de l’orphelinat, ils prenaient la direction de l’Allemagne. Que s’est-il passé pendant onze mois dans ce pays ennemi ? Nous ne le saurons qu’à la sortie de La guerre des lulus – La perspective Luigi (à paraître) puisque le quatrième album commence par une ellipse. Nous sommes en 1917. Les Lulus sont à nouveau dans un train mais cette fois-ci ils quittent l’Allemagne et se retrouvent en Suisse Belgique.

Les mois et les années ont passé et les Lulus sont toujours seuls sans adulte. Ils sont à la recherche de l’abbé et de leurs camarades de l’orphelinat mais les reverront-ils un jour ? Luce, elle, aimerait bien retrouver sa famille qui habite non loin de l’endroit où ils ont atterri. La pénurie alimentaire sévit alors les civils font comme ils peuvent pour trouver de la nourriture. Lucien, Lucas, Luigi, Ludwig et Luce se voient offrir quelques pots de confiture. C’est un véritable trésor…

Sur leur route, les lulus font encore une fois des rencontres plus ou moins heureuses. La vie est rude avec eux. Ce ne sont plus tout à fait des enfants mais pas encore des adultes. Leur naïveté et leur tendance à se chamailler le montrent bien. La plus mature de tous est Luce qui commence à devenir une vraie femme. D’ailleurs, cela n’échappe pas aux plus âgés des quatre garnements dont l’amitié commence à se fissurer.

Le titre de ce quatrième tome, La déchirure prend tous son sens -au propre comme au figuré- dans le dénouement. N’ayez crainte, je ne vous en dirai pas plus à ce sujet. Je peux cependant vous dire sans vous spoiler qu’on attend la suite avec impatience et qu’on se demande encore une fois comment les Lulus vont se sortir de cette guerre.

Ce quatrième tome est à la hauteur des précédents, tant du point de vue du scénario que des dessins. Je ne me lasse pas de la campagne et des villages dessinés par Hardoc. Quant aux traits des visages, ils sont tout simplement magnifiques ! Un série à découvrir sans hésiter si ce n’est pas déjà fait.

HAUTIERE, Régis, HARDOC, La guerre des Lulus : 1917 : La déchirure, Casterman, 2016.

108980059_o

La BD de la semaine, c’est encore chez Moka ce mercredi !

30 réflexions sur « La guerre des Lulus 4 : 1917 : La déchirure »

    1. Il ne faut pas hésiter ! Une élève m’a dit hier qu’elle avait terminé le 3ème tome mais qu’elle le gardait encore quelques jours car elle en avait parlé à sa mère qui, du coup, lisait la série elle aussi. J’adore !!!

  1. Un excellent tome, je suis bien d’accord avec toi. J’avais ressenti un petit coup de mou dans le précédent mais avec celui-ci j’ai retrouvé les lulus que j’adore !

    1. Il faudrait que je les relise tous mais il me semble effectivement que celui-ci est tout particulièrement réussi. J’aime bien le premier aussi avec la cabane dans les bois.

    1. Il n’y a peut être pas énormément d’action mais je trouve que les personnages évoluent. Il y a une prise de conscience et une maturité qui vient petit à petit.

  2. Tome 4 emprunté ce matin à la bibliothèque !! Ca a illuminé ma matinée !! 🙂
    Je compte acheter cette série au CDI très prochainement, (j’y suis arrivée en septembre, mais sans la guerre des lulus, ça ne va pas du tout… ! 😉 )

La parole est à vous !