La première fois

Huit histoires qui traitent de la perte de la virginité. Melvin Burgess, Anne Fine, Patrick Ness, Mary Hooper; Jenny Valentine, Sophie McKenzie, Bali Rai et Keith Gray abordent l’amour pour la première fois avec des tonalités différentes. Humour, tendresse, gravité ou encore légèreté sont au rendez-vous. Il est question de relations hétérosexuelles ou homosexuelles, de l’époque victorienne ou de la notre, de l’Occident ou de l’Orient, etc. Le recueil permet de prendre du recul sur cette première fois qui est source de tant de questionnements pour les garçons comme pour les filles.

Avec un pareil sujet, j’avais un peu peur de me faire avoir mais il n’en est rien. Mise à part un ou deux textes qui n’ont pas su sortir de l’histoire classique du garçon tellement obsédé par le sexe qu’il ne pense plus qu’à ça, les auteurs ont su faire preuve d’originalité.

J’ai tout particulièrement aimé La serviette blanche qui montre à quel point garder sa virginité jusqu’au mariage est important dans certains pays ou encore Charlotte, qui met en scène une jeune fille contrainte à vendre son corps pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses deux frères.

J’ai aussi apprécié le fait qu’il soit question de l’homosexualité. J’ai l’impression que ce thème commence vraiment à être abordé en littérature de jeunesse et c’est tant mieux.

En tous cas, avec un titre pareil et une telle première de couverture, La première fois risque de ne pas rester longtemps sur le présentoir des nouveautés du CDI !

La première fois, Gallimard, 2011.

8 réflexions sur « La première fois »

  1. J’ai tendance à beaucoup acheter ce genre d’ouvrages car je pense que c’est important que les élèves puissent les lire mais j’ai toujours un peu « peur » des réactions que pourraient avoir certains parents. J’ai récemment acheté un livre qui s’appelle « Tout savoir sur le sexe » et qui est destiné aux ados. Dedans, il est question de fellation notamment. Quand j’entends certains discours dans les médias, je ne serais pas surprise qu’un parent vienne faire des histoires à cause de ce livre.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :