La tresse – Laetitia Colombani

Si vous suivez un peu l’actualité littéraire, l’engouement autour de ce roman, sorti il y a un peu plus d’un mois, ne vous aura sans doute pas échappé. La tresse sera t-il le roman de l’été ? En tous cas, vous pouvez l’emporter dans votre valise, c’est certain !

A l’image d’une tresse qui mêle plusieurs mèches de cheveux, trois récits, trois destins de femmes, s’entrelacent dans le texte de Laetitia Colombani.

Smita l’intouchable décide que sa fille ira à l’école pour ne pas avoir à ramasser les excréments des autres comme elle le fait depuis son plus jeune âge et comme le faisait sa mère avant elle. Mais en Inde, ce genre de décision n’est pas simple à assumer.

En Sicile, Giulia travaille à la coloration de cheveux et à la confection de perruques dans l’atelier de son père. Ce métier lui plaît même si elle ne l’a pas vraiment choisi. Quand le patriarche est victime d’un accident, la jeune femme doit prendre son destin en main. Même si sa vie est plus facile que celle de Smita, elle va devoir soulever des montagnes pour décider de son avenir.

Sarah la canadienne est mère des trois enfants et travaille dans un cabinet d’avocats prestigieux. Extrêmement ambitieuse, elle sépare vie privée et vie professionnelle de manière stricte. Jamais une erreur, jamais de relâchement, jusqu’au jour où… Le monde cruel dans lequel elle évolue ne l’épargnera pas.

Trois femmes, trois continents, trois milieux sociaux, trois destinées mais une même rage de vivre. Smita, Giulia et Sarah sont malmenées par la vie. Leur condition de femme ne les aide pas. Qu’importe ! Elles ont décidé de se battre et rien ne les arrêtera. Si La tresse est un roman résolument féministe, il ne tombe cependant jamais dans la caricature. Ainsi, les hommes n’ont pas uniquement le mauvais rôle, à l’image de l’amant de Giulia, un homme mystérieux qui se révèle être une épaule précieuse.

Il faudra attendre le dénouement pour voir le destin de Smita, Gulia et Sarah lié. Malgré quelques facilités, le roman est habillement construit et entretient le suspens. On termine chaque chapitre avec envie d’enchaîner sur la suite pour connaître le sort de ces femmes qui nous ressemblent forcément un peu. Leur courage et leur soif de vivre offrent une belle leçon d’optimiste !

L’irrégulière : Un roman profondément féministe, qui permet de réfléchir au sort fait aux femmes dans toutes les sociétés, et parfaitement maîtrisé ! A lire absolument !

Leiloona : J’ai été d’emblée charmée par ces destins de femmes et leur envie de se battre, sans que ce livre ne tombe dans un poncif féministe.

Stephie : Un roman que j’ai dévoré en deux jours, prise par la main par ces trois femmes que j’ai eu peine à quitter si vite. Inquiète de savoir ce qui pouvait bien leur arriver une fois le livre refermé.

COLOMBANI, Lætitia, La tresse, Grasset, 2017.

24 réflexions sur « La tresse – Laetitia Colombani »

  1. Ce livre est aussi pour moi je crois ! toujours pas lu mais ça ne saurait tarder héhé 😉
    la bise endormie du lundi

    1. C’est un roman qui parle à toutes les femmes, forcément, et encore plus à celles qui ont un petit côté féministe 😉 ! Belle journée à toi pétillante Framboise !

    1. J’attendais beaucoup de ce roman et j’avais peut d’être déçue. Cela n’a pas été du tout le cas. Certes, il y a quelques facilités et on devine le dénouement assez rapidement mais ces portraits de femmes sont tellement réussis qu’on le pardonne sans hésiter.

  2. Je pense que je le lirais… Dans quelques temps. Quand son succès se sera un peu estompé… J’ai peur de trop en attendre et d’être déçue en le lisant maintenant.

    1. Je comprends tout à fait. J’ai moi-même eu un regard plus critique que si je n’en avais pas autant entendu parler. Et d’habitude, j’ai plutôt tendance à fuir les livres dont on parle trop !

    1. J’ai réussi récemment une pub de je ne sais plus quel libraire en ligne et il était mis en avant. Tout est fait pour qu’il rencontre le succès !

      1. peut-être (mais je vais d’abord lire « Cet être exceptionnel » de Coralie Bru et après des titres américains pour le mois américain en septembre 😉

La parole est à vous !