L’ascension du Mont-Blanc – Ludovic Escande

Quand Ludovic Escande, éditeur parisien, confie à l’écrivain voyageur Sylvain Tesson la mauvaise passe qu’il traverse, celui-ci lui propose de gravir le Mont-Blanc accompagnés de son ami, l’auteur et humanitaire Jean-Christophe Rufin.

Ludovic Escande commence alors à s’entraîner en courant plusieurs fois par semaine. A ce programme sportif, il ajoute tabac, alcool, somnifères et anxiolytiques. En plein divorce, il noie son mal être en avalant à toutes vitesses des kilomètres d’asphalte sur sa moto ou en surfant des heures sur le Net. Rien ne le prédispose donc à atteindre le sommet du toit de l’Europe. Et quand en plus on sait qu’il a le vertige et ne possède aucune expérience de l’alpinisme, on est en droit d’émettre des réserves quant à la réussite de son objectif.

Pourtant, quelques mois après sa discussion avec Sylvain Tesson, Ludovic Escande arrive dans la région de Chamonix. Accompagné d’un guide ancien champion du monde d’escalade, il découvre les rudiments de la montagne et met tout en œuvre pour vaincre ses peurs. Bien entendu, Tesson et Rufin sont de la partie !

En un peu moins de 100 pages, l’auteur a réussi à me faire revivre mes rêves d’ado. Le refuge du Goûter, les cordées, les glaciers et leurs dangers, le Mont-Blanc, j’ai découvert tout cela à travers les récits de Frison-Roche. Je ne sais pas quel regard j’aurais si je les relisais aujourd’hui, plus de 20 ans après…

Quoi qu’il en soit, découvrir les aventures de Ludovic Escande est un vrai régal. Son récit confirme, si il en était encore besoin, que Sylvain Tesson est un illuminé. Quand des idées farfelues lui traversent la tête, il n’hésite pas à les suivre entraînant avec lui ses compagnons d’aventure. Les quelques jours que les quatre acolytes passent ensemble sont ceux de tous les excès. Les soirées alcoolisées ne se comptent plus mais en montagne, ils savent ce qu’ils font.

L’ascension du Mont-Blanc ne plaira pas à tout le monde, c’est certain, mais qu’est-ce que ça me fait du bien de lire ce genre de récit !

Escande, Ludovic, L’ascension du Mont-Blanc, Allary Éditions, 2017.

8 pensées sur “L’ascension du Mont-Blanc – Ludovic Escande”

    1. Il n’est jamais fait mention de l’accident mais je pense effectivement que c’était avant. Depuis Sylvain Tesson ne peut sans doute plus faire les mêmes choses.

La parole est à vous !