L’assassin qui revait d’une place au paradis – Jonas Jonasson – Lu par Féodor Atkine

Couv_Assassin place paradis-b-stiker

Après un séjour de plusieurs dizaines d’années en prison, Dédé le meurtrier décide de reprendre du service. Il s’installe dans un ancien lupanar transformé en pension et casse des bras de temps en temps pour gagner de l’argent.

C’est à la suite d’une prestation payée à mi-tarif car accomplie à moitié que Dédé le meurtrier s’associe à Per Persson, le réceptionniste de la pension, et au pasteur Johanna Kjellander. Ses deux acolytes se chargent de négocier les contrats et de lui faire de la publicité. Lui fait le sale boulot. Le jour où il commence à interroger le pasteur sur Dieu et à renoncer à la violence, Per Persson et Johanna Kjellander décident de le remettre coûte que coûte dans le droit chemin.

Je me réjouissais à l’idée d’écouter un livre lu par Féodor Atkine, un comédien dont j’apprécie beaucoup la voix. Cela n’a malheureusement pas suffit à attirer mon attention. Dès le début, mon esprit vagabondait.

Je n’ai trouvé aucun intérêt à ce roman, ce qui ne m’arrive quasiment jamais. Les personnages n’ont pas de profondeur psychologique, ils ne sont pas attachants et l’intrigue est si loufoque que la dimension critique -à propos de la religion notamment- n’atteint pas le lecteur. J’ai fini par abandonner ce roman audio après en avoir écouté un peu plus de la moitié. Et encore, je me suis forcée…

JONASSON, Jonas, ATKINE, Féodor, L’assassin qui rêvait d’une place au paradis, Audiolib, 2016.

LOGOTYPE-2016 sans fond

10 réflexions sur « L’assassin qui revait d’une place au paradis – Jonas Jonasson – Lu par Féodor Atkine »

    1. Dans notre groupe, j’ai l’impression que c’est effectivement le cas mais je crois me souvenir que j’ai lu quelques bonnes critiques. Ca m’a laissée un peu perplexe !

  1. Je confirme.. Impossible pour moi également d’aller au-delà de la moitié de ce roman (et comme vous, je m’étais forcé). Cependant, j’avais bien aimé le premier roman de cet auteur (beaucoup moins le suivant).

    1. Bonjour et bienvenue ici ! Je n’avais encore jamais lu cet auteur et je n’ai pas vraiment envie de poursuivre après cette grosse déception.

    1. Je ne connais pas cet auteur dont tu parles mais ce qui est certain c’est que ce roman ne m’a pas fait rire du tout. Bien au contraire, il m’a ennuyée.

La parole est à vous !