L’autre fille – Annie Ernaux

La collection Les affranchis chez Nil propose aux auteurs de s’affranchir d’une vieille histoire en écrivant la lettre qu’ils n’ont jamais écrite.

Annie Ernaux a choisi d’écrire à sa soeur aîné décédée à l’âge de six ans de la diphtérie, deux ans et demi avant la naissance de l’auteur. C’est par hasard, à l’âge de dix ans, qu’Annie Ernaux apprend l’existence de cette soeur. Sa mère se confie à une voisine et lui dit « elle était plus gentille que celle-là« . Celle-là, c’etait Annie Ernaux.

Plus tard, Annie comprend que si sa soeur n’était pas morte, elle ne serait jamais née. Ses parents ne voulaient pas avoir deux enfants. Elle vit toute sa jeunesse avec le sentiment de ne pas être aussi bien que sa soeur. Elle se demande aussi pourquoi c’est elle qui a été choisie pour vivre et pas l’autre fille, pourquoi elle n’a jamais dit à ses parents qu’elle connaissait le secret de famille, pourquoi elle écrit cette lettre, etc.

L’autre fille est un court texte -78 pages- que j’ai dévoré, en m’arrêtant parfois pour relire certains passages. Je l’ai trouvé trop court, j’aurais aimé en savoir plus encore et j’ai d’ailleurs relu ce livre dès le lendemain de ma première lecture pour comprendre plus profondément certaines choses. Annie Ernaux a un don pour décrire ses sentiments profonds, même lorsqu’ils sont honteux. Je ne l’avais pas lue depuis longtemps et je crois bien que je vais essayer de retrouver La place dans les rayons de ma bibliothèque. Ce roman m’avait beaucoup parlé quand je l’ai découvert, à la fac, il y a plus de dix ans.

ERNAUX, Annie, L’autre fille, Nil, 2011.

8 réflexions sur « L’autre fille – Annie Ernaux »

  1. Après avoir lu ce livre, j’ai éprouvé le désir de relire Annie Ernaux. J’ai relu « la place » puis j’ai suivi le cycle qui lui a été consacré sur France Culture. J’ai fini par acheter le »Quarto » de Gallimard qui regroupe quasiment toutes ses oeuvres ! (mais je n’ai fait que le parcourir). J’attends d’avoir plus de temps devant moi…

  2. @Clara : ton billet très enthousiaste m’a un peu influencée dans l’achat de ce livre !
    @Emma : oui, cette lettre m’a touchée et je me suis beaucoup interrogée en la lisant. @Fleur : je pense qu’elle peut difficilement laisser insensible…
    @Sylire : je crois que moi aussi je vais me replonger dans les textes de cet auteur. J’avais mis une citation extraite de « La place » en exergue de mon mémoire de maîtrise.
    @Leiloona : le secret de famille est un thème qui n’a pas fini de faire couler de l’encre !
    @alain : oui, j’ai l’impression même si je ne suis pas une spécialiste de l’auteur.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :