Le cas Alan Turing : histoire extraordinaire et tragique d’un génie – Éric Liberge et Arnaud Delalande

Couv_257090

Alan Turing, mathématicien et cryptologue d’origine britannique, est considéré comme l’un des pères de l’informatique. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est recruté par les services secrets de son pays et travaille à découvrir le code de l’Énigma, cette machine qui permet aux Führer de transmettre les ordres à ses troupes. Le cryptage de ce code change très régulièrement et Turing, entouré de toute une équipe, s’arrache les cheveux. Il réclame sans cesse de nouveaux moyens pour construire des machines dont la puissance de calcul supplante celle de l’homme. Sa hiérarchie se demande si son travail va aboutir ou si cet homme est un illuminé. De plus, son caractère peu conventionnel fait qu’il n’est pas apprécié de tous. Mais Turing finit par casser le code de l’Énigma, permettant ainsi aux alliés de prendre un avantage considérable sur les allemands.

En parallèle de cette histoire, la bande dessinée propose des allers-retours dans le passé d’Alan Turing. Enfant atypique, différent, il n’est pas compris par les siens. Il découvre jeune son homosexualité et le cache pendant de nombreuses années, évitant ainsi le rejet de l’Angleterre puritaine. Quand le secret est révélé au grand jour, la justice n’hésite pas à condamner le génie qui lui a pourtant été d’une grande aide pendant la guerre et dont les découvertes ont eu une importance considérable dans le domaine de l’informatique.

Si le sujet de cette bande dessinée est intéressant, son traitement ne m’a pas vraiment convaincue. Parlons du dessin tout d’abord. A de nombreuses reprises, les couches se superposent et fourmillent tellement de détails que cela en devient difficilement lisible. Le rythme de la lecture est alors considérablement ralenti. Le trait sombre d’Eric Liberge et la couleur ne donnent à l’ensemble un aspect peu attrayant.

Le scénario, qui met l’accent sur l’aspect scientifique, traîne parfois un peu en longueur. Les aspects historiques et humains passent au second plan, dommage… J’ai tout de même apprécié de connaître un peu plus la vie de ce mathématicien de génie qu’est Alan Turing. Tout n’est donc pas négatif !

LIBERGE, Éric, DELALANDE, Arnaud, Le cas Alan Turing : histoire extraordinaire et tragique d’un génie, Éditions des Arènes, 2015.

La BD du mercredi c’est chez Moka cette semaine.

108980059_o

10 pensées sur “Le cas Alan Turing : histoire extraordinaire et tragique d’un génie – Éric Liberge et Arnaud Delalande”

    1. Il a obtenu le prix de la BD historique d’Hossegor en juillet dernier. Je crois que je l’ai vu à la librairie de Capbreton la semaine dernière. Tu le trouveras peut être aussi à la médiathèque.

La parole est à vous !