Le château des étoiles III : Les chevaliers de Mars – Alex Alice

J’ai eu un vrai coup de cœur pour le volume 1, le 2 m’a un peu déçue au niveau du scénario, qu’en est-il du 3 ?

Pour rappel, Les château des étoiles se déroule au XIXème siècle et raconte les aventures de Séraphin, de son père et de ses amis Hans et Sophie,  tous obsédés par la conquête de l’espace. Les aventuriers se retrouvent mêlés à  la guerre sans merci que se livrent le roi Ludwig de Bavière et Bismark, le chancelier de Prusse, pour faire de nouvelles découvertes et prendre ainsi le pouvoir.

Dans ce troisième tome, le roi Ludwig, qui a disparu sur la Lune dans l’épisode précédent, reste introuvable. Sa cousine, qui n’est autre que l’Impératrice d’Autriche, est à sa recherche et débarque sur l’île bretonne dans laquelle Séraphin et les siens sont cachés. Elle est persuadée qu’ils savent où le roi se trouve.

Les homme de Bismark se rendent eux aussi dans ce coin de paradis, jusqu’ici très calme. S’ils arrivent à mettre la main sur le moteur à Ether élaboré par les aventuriers de l’espace, ils pourront planter le drapeau impérial sur Mars et fonder un nouvel empire allemand.

Le père de Séraphin ayant disparu en Angleterre où il s’est rendu pour une réunion secrète, les enfants ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour faire triompher la science et déjouer les pièges des puissants assoiffés de pouvoir. Comment vont-ils faire face ?

C’est avec énormément de plaisir que j’ai retrouvé le coup de crayon et les splendides couleurs des dessins d’Alex Alice. La première de couverture sur son fond rouge, qui n’est pas sans rappeler la couleur de Mars mais aussi et surtout les couvertures d’Hetzel, le célèbre éditeur de Jules Verne, m’a attirée d’emblée. Les machines volantes, les paysages, les expressions des personnages, tout est vraiment une réussite.

Le scénario prend une tournure moins scientifique que dans le volume 2 et laisse la part belle à l’aventure. Malheureusement, il est parfois trop complexe à mon goût. Certes, je ne suis pas du tout spécialiste de ce genre de récit mais quand je dois relire deux ou trois fois un passage et que les zones d’ombre persistent tout de même, je trouve cela pénible !

Un avis en demi-teinte donc mais mon petit doigt me dit que la curiosité va prendre le dessus et que je lirai la suite, ne serait-ce que pour connaître le dénouement.

ALICE, Alex, Le château des étoiles III : Les chevaliers de Mars, Rue de Sèvres, 2017.

    RDV chez Mo pour découvrir d’autres BD !

26 pensées sur “Le château des étoiles III : Les chevaliers de Mars – Alex Alice”

  1. Moui… je ne pense pas le lire. Comme toi, le tome 1 m’avait emballée, le second tome beaucoup moins. J’étais contente d’avoir terminé le premier diptyque et je ne me vois pas trop repartir pour un second. 😉

  2. C’est vrai que l’intrigue est complexe et qu’il faut parfois relire plusieurs fois un passage pour tout comprendre mais de mon côté ça n’a pas gâché le plaisir. Vivement la suite !

    1. Quand cela se produit à plusieurs reprises au sein d’un même livre, je trouve que cela pose tout de même problème. Mais je sais que cette série à ses fans 😉 !

  3. c’était un géniallissime coup de coeur pour le un, une petite déception pour le deux, mais rien que pour la beauté des dessins je pense que je poursuivrai avec celui-ci. Chez nous c’est auprès des profs que cette BD a le plus de succès, et faire lire de la BD à des scientifiques est un challenge que je remporte peu souvent… 😉

    1. Ce qui m’a fait le plus plaisir, c’est quand un collègue de math à lu le tome 2 et m’a dit être du même avis que moi au sujet de la complexité du scénario !

La parole est à vous !