Le dernier jour de ma vie – Lauren Olivier

Samantha Kingstone fait partie des filles les plus populaires du lycée. Sa réputation n’est plus à faire, tout comme celle de ses trois meilleures amies ! Elles sont belles, riches, égoïstes et insolentes. Malgrè leur superficialité -ou peut-être en raison de…-, elles sont invitées à toutes les fêtes !

Une de leurs occupations favorites est d’embêter les autres et même d’être méchantes avec les personnes qu’elles n’aiment pas. Un petit exemple : chaque année, à la Saint-Valentin, elles envoient une rose à Juliet Sykes avec pour petit mot d’accompagnement « Peut-être l’an prochain… enfin rêve pas. » Il faut préciser que la jeune fille ne reçoit aucune autre rose alors que c’est la tradition dans ce lycée américain et qu’elle est complétement exclue, notamment en raison de son charmant surnom de psychopathe, donné par une des quatre filles bien entendu. C’est génial, non ?

Qui dit fille populaire dit petit ami bien entendu ! Celui de Samantha s’appelle Rob. Il a tendance a sentir la sueur, à boire beaucoup pendant les soirées et à ne pas vraiment la respecter. Pourtant, la jeune fille a décidé qu’elle coucherait avec lui le 14 février. Il est temps pour elle de perdre sa viriginité !

Malheureusement pour Sam, elle meurt dans un accident de voiture à l’issue d’une soirée bien trop arrosée. Phénomène très étrange, elle se réveille le lendemain comme si cette journée n’avait pas eu lieu, comme si le temps s’était arrêté. Elle va donc revivre la même journée, avec quelques changements tout de même ! Au total, elle aura six chances de revivre différement ce jour fatidique !

Samantha Kingstone est une ado tellement agaçante et futile que les premiers chapitres de ce roman m’ont profondément ennuyée. Heureusement, elle est intelligente et tire des leçons de tout ce qui lui arrive. Petit à petit, le personnage gagne en maturité et évolue. La gamine prétentieuse avec 2 de QI prend du recul sur son attitude et celle de ses amies. Elle se rend compte que son comportement n’est pas très responsable et qu’elle fait beaucoup de mal aux autres. Même son petit ami ne lui correspond pas du tout. Elle l’a choisi parce qu’il était populaire lui-aussi et que ça faisait bien vis à vis des autres de sortir avec. 

Les 450 pages de Le dernier jour de ma vie sont un peu trop longues à mon goût mais le roman devrait plaire aux ados qui s’identifieront sans doute facilement aux personnages ou au moins, reconnaîtront certains de leurs amis.

 Lecture en partenariat avec  et Hachette jeunesse. Un grand merci !

OLIVIER, Lauren, Le dernier jour de ma vie, Hachette, 2011.

7 réflexions sur « Le dernier jour de ma vie – Lauren Olivier »

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :