« Le dessous des cartes 2 : Atlas d’un monde qui change »

C’est un ouvrage très instructif permettant de mieux comprendre le monde qui nous entoure que je vous présente aujourd’hui. Il m’a fallu plusieurs jours pour le lire et le digérer tellement la masse d’informations est importante mais quel régal de se sentir un peu moins bête ! Ben oui, quoi, parfois quand j’écoute les infos, je ne comprends pas toujours tout, je me dis que je n’ai pas assez de connaissances sur le sujet, que le problème est plus complexe qu’on veut bien nous le faire croire, etc. Bon rassurez-vous, j’ai encore énormément de choses à apprendre et j’ai pas tout retenu mais bon au moins, mon cerveau a travaillé !

Les sujets abordés sont tous en rapport avec la mondialisation : hausse de la démographie, délocalisations, migrations, écarts de richesse entre les populations, risques épidémiques, renouveau des mafias et de la piraterie maritime, problèmes liés à l’environnement, rapports de force entre les différents pays de notre planète, demande et dépendance énergétique, place de l’Afrique, religion, Europe, etc.

Sur chaque page, une ou plusieurs cartes permettent d’appréhender la complexité des phénomènes exposés.

Seul défaut de cet excellent livre : l’absence d’un sommaire détaillé ou d’une table des matières. Il y a un index mais tout de même, c’est pas pratique pour chercher une information précise !

J’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération organisé par Babelio. Merci à l’éditeur et à Guillaume Teisseire !

VICTOR, Jean-Christophe, RAISSON, Virginie, TETART, Frank, Le dessous des cartes 2 : Atlas d’un monde qui change, Éditions Tallandier / Arte Éditions, 2009.

7 réflexions sur « « Le dessous des cartes 2 : Atlas d’un monde qui change » »

  1. @Flo : j’ai aussi acheté le 1 à sa sortie et le 2 m’a donné envie de me replonger dans le premier.
    @Keisha : je peux te prêter le 1 et/ou le 2 si ça t’intéresse.

  2. Il faisait partie des 3 que j’avais cochés… mais ce n’est pas celui que j’ai eu, finalement ! Je l’achèterai peut-être, ou bien le 1, à voir.

  3. C’est un bon livre de références c’est évident! Si je commence à m’y plonger, je sens que j’en aurai pour des heures! J’adore ça!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :