« Le premier qui pleure a perdu » de Sherman Alexie

Junior, jeune Indien Spokane, n’a pas de bol dans la vie. Il est né dans une réserve minable où la misère et l’alcoolisme règnent en maître et il cumule tous les handicaps (myopie, petite taille, crane et pieds énormes par rapport au reste du corps, bégaiement, etc.) car il est né avec de l’huile dans la cervelle ! C’est un véritable bouc émissaire, victime de la violence de ses camarades.

Mais Junior n’est pas comme tous les autres indiens : il est intelligent et a un regard très lucide sur le monde qui l’entoure. Un de ses professeurs l’encourage donc à quitter la réserve pour aller au lycée de Reardan, un lycée de blancs bien meilleur que celui où il est actuellement. Une fois là bas, Junior est rejeté par les siens qui vivent son départ comme un trahison et n’est pas accepté dans sa nouvelle école où le racisme est monnaie courante.

Racontée comme ça, cette histoire peut paraître épouvantablement triste mais ce n’est pas le cas car Junior est un jeune garçon débordant de vie, de volonté, de combattivité et surtout d’humour. Les nombreux dessins qui accompagnent le texte m’ont parfois fait éclater de rire et même si Junior n’a pas une vie facile, on sait qu’il s’en sortira grâce à son optimisme.

Lire l’avis de Clarabel, celui de Gawou et de Faelys.

ALEXIE, Sherman, Le premier qui pleure a perdu, Albin Michel, 2008.

5 réflexions sur « « Le premier qui pleure a perdu » de Sherman Alexie »

  1. ah chouette!! je l’ai dans ma LAL, et je ne savais pas du tout que cela parlait d’un indien! une lecture que j’ai très envie de faire après Lune indienne, du même genre!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :