Le tour du monde en contant – Ré et Philippe Soupault

Le tour du monde en contant c’est 8 contes, 8 extraits des Histoires merveilleuses des cinq continents écrits par Philippe Soupault et son épouse Ré. C’est aussi 8 pays et 8 histoires universelles.

L’ambitieux tailleur de pierre met en scène un homme qui a la possibilité de devenir ce qu’il veut : roi, soleil, nuage, etc. Au début, il a toujours l’impression que c’est mieux ailleurs…

La chance et la raison propose une réflexion intéressante sur l’honnêteté.

Pivi et Kabo montre combien la méchanceté et la jalousie sont mal récompensées.

Dans La rose bleue, un roi cherche un prétendant pour sa fille. Celle-ci n’acceptera pour époux que celui qui lui apportera un rose bleue. Bien évidemment il est impossible de trouver une vraie rose bleue. Et pourtant…

Les filles de l’oranger est une belle histoire dans laquelle la traîtrise est punie et la persévérance et l’honnêteté récompensées.

Deux vrais amis est un conte qui ne m’a pas marquée puisque je l’ai oublié alors que je l’ai écouté il y a quelques jours seulement…

Dans Le bûcheron et l’arbre, un bûcheron et sa femme, tous les deux naïfs, se font avoir par différentes personnes. Heureusement, l’arbre qui parle va leur venir en aide. Et la naïveté va l’emporter sur la convoitise…

Le chasseur, le boa et le lièvre met en scène un chasseur qui a la vie sauve grâce à… un lièvre !

Tous ces contes sont d’origines différentes (Japon, Ethiopie, Chine, Iran, etc.) mais finalement qu’importe le pays, la culture ou les conditions de vie, chaque histoire est universelle et chaque lecteur peut y puiser ce qui l’intéresse. Certains récits ont retenu mon attention plus que d’autres, question de sensibilité sans doute… En tous cas, cet album m’a donné envie de me replonger dans les contes de Perrault ou des frères Grimm, les trois auteurs de référence en la matière à mon sens.

Le tour du monde en contant est ma première expérience de livre audio et j’ai apprécié -le repassage passe plus vite 🙂 !- même si mon esprit avait tendance à vagabonder plus facilement que lors de la lecture d’un livre.

Le fait de publier des contes sur CD fait perdurer le principe d’oralité du conte et ça, c’est vraiment une bonne idée ! Les histoires merveilleuses de cinq contients -dont son extraits les 8 titres cités ci dessus- sont parfois étudiées en classe. Le CD est peut être un bon moyen d’amener les non lecteurs vers ces textes…

Dommage cependant que la pochette de l’album soit si triste. Je ne la trouve pas attirante du tout… Par contre, j’ai beaucoup aimé les voix de Claude Aufaure, Laurent Mantel et Arantza Urrejola.

Un petit plus qui mérite d’être mentionner tellement il est rare : le fascicule de présentation du CD est traduit en braille.

Un grand merci aux agents littéraires sans qui je n’aurais jamais découvert cet album. Si vous ne connaissez pas ce site, allez y faire un petit tour, il a pour objectif de mettre en avant les livres peu médiatisés.

SOUPAULT, Ré et Philippe, Le tour du monde en contant, Sous La Lime, 2011.

3 réflexions sur « Le tour du monde en contant – Ré et Philippe Soupault »

  1. J’ai moi aussi eu la chance de découvrir grâce aux Agents littéraires un recueil-audio de conte de Ré et Philippe Soupault. Je ne l’ai pas souligné dans mon billet, mais c’est vrai que les pochettes sont tristes et ne reflètent pas le contenu. Je me suis régalée avec ses jolis contes et ça a l’air de beaucoup plaire à mon petit bonhomme.

  2. oh ben oui, « entendre » des contes est ce qu’il y a de plus logique! Pour ma part, les livres audio c’est en voiture, mais il m’arrive fréquemment de devoir revenir en arrière…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :