Le vieux qui lisait des romans d’amour – Luis Sepulveda – Lu par Féodor Atkine

Antonio José Bolivar Proaño est un homme solitaire qui vit à El Idillio, un tout petite village d’Amazonie. Il aime par dessus tout les romans d’amour même si ses difficultés de lecture font qu’il est obligé de déchiffrer les mots les uns après les autres. Il n’est pas pressé, ses journées sont faites de peu de choses et la lecture lui permet de s’évader en vivant des histoires par procuration. C’est le dentiste qui vient de temps en temps pour soigner les habitants qui l’approvisionne en livres.

Antonio José Bolivar Proaño connaît la forêt amazonienne mieux que tout le monde. Il a vécu pendant plusieurs mois en compagnie des indiens Shuars et a appris à vivre dans ce milieu que les colons considèrent comme hostile. Aussi, quand le cadavre d’un homme blond est retrouvé sur une pirogue, Antonio sait que ce ne sont pas les indiens qui ont commis un crime. Il reconnaît immédiatement les griffes d’un félin.

Le maire, surnommé la limace, lui demande de l’accompagner avec quelques hommes pour partir sur les traces de ce redoutable animal. Antonio, qui sait que l’animal n’a fait que se venger du comportement des gringos et risque encore de sévir, n’a d’autre choix que d’accepter.

Le lecteur est alors transporté par la voix grave de Féodor Atkine dans la forêt amazonienne. Il découvre le passé d’Antonio, son courage, son respect de la nature et sons sens de la justice. Le rythme est lent, comme pour nous laisser le temps de nous imprégner de cette atmosphère si particulière.

C’est un magnifique conte que nous offre là Luis Sepulveda. Une ode à la nature et au respect des valeurs. Le comportement des gringos est tel qu’ils ne se rendent même pas compte qu’ils courent à leur perte. Antonio José Bolivar Proaño semble être le seul à comprendre véritablement les indiens Shuars et la forêt amazonienne parmi ceux qui l’entourent. C’est sans doute pour cela qu’il est si seul.

SEPULVEDA, Luis, ATKINE, Féodor, Le vieux qui lisait des romans d’amour, Audiolib, 2014.

Un lecture commune que j’ai le plaisir de partager avec Sandrine et Laure de Micmelo. Et pour la première fois, je participe au challende « Ecoutons un livre » de Sylire.

  

12 réflexions sur « Le vieux qui lisait des romans d’amour – Luis Sepulveda – Lu par Féodor Atkine »

  1. J’ai adoré cette écoute, absolument sublime, et le livre bien sûr, que j’avais déjà lu il y a longtemps, mais il ne m’en restait que le bon souvenir. Je suis contente d’avoir redécouvert cette histoire

  2. Je suis déçue de ne pas avoir aimé mais déjà la version papier ne m’avait pas conquise, donc oui il ne doit pas être fait pour moi

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :