Le voyage de Marcel Grob – Philppe Collin et Sébastien Goethals

A l’âge de 83 ans, l’alsacien Marcel Grob se retrouve devant un juge d’instruction qui, livret militaire à l’appui, l’accuse d’avoir intégré volontairement la Wafen SS le 28 juin 1944. Le vieil homme se voit alors obligé de replonger dans le passé.

Comme de nombreux alsaciens de sa génération, Marcel Grob fait partie des malgré-nous, ces jeunes hommes, parfois encore adolescents, enrôlés de force dans l’armée allemande. Il raconte les représailles faites aux familles de ceux qui tentent de fuir, la peur de mourir pour un mot de travers ou un ordre non exécuté. Il explique aussi que, parfois, des liens se créent avec l’ennemi, à l’image de cet officier allemand qui l’aide à supporter l’innommable. Le trait de Sébastien Goethals traduit de manière juste les émotions de Marcel, que ce soit celles du passé ou du présent.

Fin septembre 1944, Marcel Grob participe au massacre de Marzabotto, l’équivalent italien de notre Oradour-sur-Glane. Ce jour-là, il n’a pas le choix, il lance une grenade sur des civils rassemblés dans une église. A l’image de la population française d’après-guerre, le juge lui reproche ses actes : « Vous auriez pu vous suicider par exemple, non ? ». Le vieil homme tente de lui expliquer que le suicide était considéré comme un acte de désertion. Les familles du défunt étaient immédiatement déportés. Ceux qui feintaient, ceux qui essayaient de se mettre en retrait, étaient exécutés sur le champ. Marcel Grob voulait vivre.

Le scénario de cette bande dessinée, signé Philippe Collin, est tiré d’une histoire vraie, celle du grand-oncle de l’auteur. Enrôlé de force dans la Wafen SS, il ne parlait pas de cet épisode douloureux. A tel point que Philippe Collin, qui pensait qu’il était engagé volontaire, refusait de lui parler. Ce n’est qu’après sa mort qu’il a découvert la vérité. Il faut dire que le sort des malgré-nous a été longtemps tu. On pensait que c’était des traîtres qui s’étaient engagés volontairement… Espérons que cette BD contribuera à faire mieux connaître  cette partie sombre de notre histoire.

COLLIN, Philippe, GOETHALS, Sébastien, Le voyage de Marcel Grob, Futuropolis, 2018.

  Découvrez d’autres BD chez Noukette.

28 réflexions sur « Le voyage de Marcel Grob – Philppe Collin et Sébastien Goethals »

    1. C’est un livre dont on a beaucoup entendu au moment de sa sortie mais malheureusement ça a été éphémère, comme trop souvent avec la production éditoriale.

    1. Oh oui, cette BD est remarquable et Philippe Collin est toutafé épatant (ça m’a fait de l’effet de le rencontrer à Angoulême !). Sébastien Goethals est bien chouette aussi (et très drôle !)

  1. Je l’avais demandé à Noël, mais ne l’ai pas eue… Mais c’est pas grave, je trouverai bien un autre moyen de le lire !
    Concernant les malgré-nous, j’avais lu il y a quelques années une série de 4 ou 5 albums (je crois), qui s’appelait « les malgré-nous », et le tome 1 était intitulé « Elsass » si je me rappelle bien… J’en garde un bon souvenir !

Répondre à noukette Annuler la réponse.