L’échappée belle – Anna Gavalda

L’Échapée belle, voilà un titre qui ressemble au nom de mon blog… Une échappée, c’est quelque chose qui permet de s’arracher au quotidien, de respirer, de se ressourcer. Pour moi, la lecture, les voyages, les balades -et tant d’autres choses encore- sont des bouffées d’oxygène nécessaires à mon équilibre. D’où le nom de ce blog, Échappées.

 Revenons à ce roman, L’Échappée belle. Simon, Garance et Lola -trois frères et soeurs désormais adultes- se retrouvent à l’occasion du mariage d’une cousine. Simon est marié et ses deux soeurs ne supportent pas sa femme, vraiment trop rigide à leur goût. Garance est célibataire et n’a pas de situation stable. Lola vient tout juste de divorcer et a beaucoup de mal à accepter de ne pas voir ses enfants tous les week-end. Comme tout un chacun, leur quotidien n’est pas toujours rose et ils sont contents de se retrouver même si la cérémonie ne s’annonce pas des plus joyeuses.

Le petit dernier de la famille, Vincent, manque cependant à l’appel. Sur un coup de tête, Simon, Garance et Lola décident donc de quitter le mariage pour aller le rejoindre dans le château où il travaille. Pendant quelques heures, ils s’offrent de bons moments et retournent en enfance, comme au bon vieux temps. Séquence nostalgie…

Un roman très légèr et plein d’humour qui ne restera sans doute pas longtemps dans ma mémoire mais avec lequel j’ai tout de même passé un bon moment. Le portrait de la femme de Simon est vraiment caricatural. Par contre, les autres personnages sont attachants. Dommage que le texte soit si court. Un peu plus de profondeur en aurait peut être fait un bon roman !

D’autres avis chez BOB.

GAVALDA, Anna, L’Échappée belle, Le dilettante, 2009.

17 réflexions sur « L’échappée belle – Anna Gavalda »

  1. J’ai souri vu le titre de ce roman et celui de ton blog… Comme toi, la lecture est une évasion pour moi. J’ai ce titre au lycée, mais il ne me tente pas beaucoup. Et comme tu dis qu’il ne te laissera pas un grand souvenir, je passe mon chemin ! (ma PAL de dit merci !)

  2. tiens j’ai intitulé un de mes billets « l’échappée belle » récemment, je n’avais pas fait attention au tire de Gavalda… mais moi ça n’avait rien à voir c’était pour un roman hollandais

  3. ah moi j’ai été déçue, j’ai trouvé ce roman facile, trop facile, voir même agaçant par moments… le genre de truc qui est publié à cause du nom de l’auteur… désolée pour mon côté cruel, mais c’est un peu vrai!

  4. J’ai moyennement aimé ce roman et pourtant Anna Gavalda me fait souvent rêver; Je préfère les échappées régulières et itinérantes que je fais avec mes frangines.

  5. J’ai bien aimé ce petit moment de lecture. Mais il est clair que tout est superficiel et même caricatural, surtout le portrait de la femme de Simon.
    Il ne me reste plus grand chose de ce livre, si ce n’est un souvenir agréable et doux car faire l’école buissonnière pendant 1 ou 2 jour est le rêve secret de beaucoup d’adultes (grands enfants ?)…

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :