« Les belles choses que porte le ciel » de Dinaw Mengestu

Dans la deuxième moitié des années 1970, Sépha, jeune immigré d’origine éthiopienne, a fuit la révolution et les massacres de son pays et s’est retrouvé aux États-unis avec pour seule famille un oncle. Il a commencé par travailler pour un patron qui l’exploitait puis, a décidé de tenir une petite épicerie dans un quartier pauvre de Washington. Des années plus tard, il est toujours au comptoir de sa boutique et passe son temps à lire, à attendre de rares clients et à porter sur le monde un regard nostalgique et triste en compagnie de Joseph et Kenneth, ses deux amis africains.

L’arrivée dans le quartier de Judith, une femme blanche, et de sa fille métisse, Naomi, va bouleverser le petit univers de Sépha et aussi celui du quartier. Mais Sépha sait très bien quelle est sa place en ce monde. Son regard sur la relation qu’il entretient avec Judith et Naomi est tout à fait lucide.

Que disait toujours mon père, déjà ? Qu’un oiseau coincé entre deux branches se fait mordre les ailes. Père, j’aimerais ajouter mon propre adage à ta liste : un homme coincé entre deux mondes vit et meurt seul. Cela fait assez longtemps que je vis ainsi, en suspension. p. 281

 

Sépha fait partie de ces êtres blessés sur qui la vie glisse, de ces êtres à l’existence anonyme mais dont le regard sur le monde est ô combien juste et plein de sagesse. Pris entre l’Éthiopie, son pays d’origine dans lequel vivent encore sa mère et son frère mais où il ne retournera sans doute jamais, et les États-Unis où les pauvres et les noirs subissent désillusions sur désillusions, Sépha se sent seul. Ses quelques amis, sa petite boutique et les livres lui permettent de trouver un peu de bonheur au quotidien mais l’exil restera toujours une souffrance pour lui.

Un beau roman plein de poésie et réflexions très intéressantes sur l’Afrique, les États-Unis et l’exil.

Merci à   pour l’envoi de ce livre.

MENGESTU, Dinaw, Les belles choses que porte le ciel, Le livre de poche, 2009.

7 pensées sur “« Les belles choses que porte le ciel » de Dinaw Mengestu”

  1. @Aifelle: je dois t’envoyer le livre voyageur « Les pintades… » prochainement alors si tu veux, je t’envoie celui-ci en même temps.
    @Keisha : tout à fait d’accord avec toi.
    @Stephie : je « guette » ton biller alors !
    @Sylire : un bon moment en perspective !
    @enna : RDV dans une semaine pour lire ton avis alors.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :