Les carnets de Cerise 1 : Le zoo pétrifié

Cerise est une petite fille espiègle et pleine de vie âgée de dix ans et demi qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière et consigne ses histoires dans un journal. Elle aime observer les gens, imaginer leur vie et leurs secrets. Avec ses deux copines, Line et Erica, elle a construit une cabane dans les arbres et l’a aménagée avec de vieux meubles récupérés dans les poubelles.

C’est perchée dans cette cabane que Cerise découvre un homme mystérieux qui passe ses week-ends dans la forêt. Il arrive chargé de pots de peinture et repart le soir, couvert de couleurs des pieds à la tête. La jeune fille mène l’enquête. Elle aimerait bien savoir où cet homme se rend et surtout ce qu’il fait. Mais les indices sont peu nombreux, ses copines l’aident en traînant de pieds et sa mère voit toutes ses sorties inexpliquées d’un mauvais oeil.

Je ne vous en dirai pas plus sur la suite mais sachez que cette bande dessinée vaut vraiment le coup d’être lue !

La narration alterne planches classiques, dessins d’enfant et extraits du carnet de la petite fille. Cerise fait preuve d’écoute et d’entraide vis à vis de l’homme mystère. Elle nous offre une belle leçon de vie et de solidarité. C’est une petite fille pétillante et pleine de vie. Sa petite frimousse et ses grands yeux expressifs ne peuvent que séduire le lecteur, qu’il soit jeune ou adulte.

Il va maintenant falloir que je mette la main sur Le livre d’Hector, le tome 2 des aventures de Cerise !

CHAMBLAIN, Joris, NEYRET, Aurélie, Les carnets de Cerise 1 : Le zoo pétrifié, Éditions Soleil, 2012.

6 pensées sur “Les carnets de Cerise 1 : Le zoo pétrifié”

  1. ça fait partie des séries dont on attend la suite avec impatience!! j’ai adoré aussi aussi!! le tome 2, un chouille en dessous, mais ça ne m’empêche pas de guetter le troisième avec impatience!!

  2. ah toi aussi tu as aimé Cerise ? Bon, sans vouloir en rajouter une couche, j’ai été légèrement déçue par le t2 moi aussi, il est bon mais moins excellentissime. Mes enfants l’ont adoré, par contre.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :