« Les chants de la lune noire » d’Yves Bulteau

L’histoire se passe il y a deux cent mille ans, à l’époque de la préhistoire et les héros sont ….. des hommes préhistoriques !

Pour gagner son nom d’homme, un jeune garçon du clan des Roches blanches part à la chasse. Il surmonte l’épreuve en tuant un « longues dents ».

De son côté, Fleur ciel fuit son camp de l’Eau verte car tous les siens ont été tués par une meute de « longues dents hurleurs ». Elle rencontre par hasard l’Enfant qui revient de l’épreuve où il a gagné son nouveau nom. Ensemble, ils affrontent avec bravoure un « hurleur ». De retour au clan des Roches blanches, l’Enfant reçoit son nom d’homme : Feu hurleur. Il explique que Fleur ciel l’a aidé à vaincre la deuxième bête qu’il a ramenée. Mais dans ce clan, jamais une femme n’a chassé et les hommes ne voient pas cela d’un bon œil. Le camp des Roches blanches accepte quand même Fleur ciel parmi les siens, même si c’est une bouche de plus à nourrir qui est encore trop jeune pour avoir des enfants. Par contre, il est hors de questions de l’emmener à la chasse.
Fleur Ciel et son ami Feu hurleur vont bousculer un petit peu les habitudes du clan.

Les chants de la lune noire est écrit avec un langage très imagé. Au début, j’ai trouvé ça assez déroutant. Finalement, c’est ce qui m’a le plus intéressée dans ce livre car la préhistoire n’est pas une période qui me passionne. J’avoue que je me suis un peu forcée pour le finir mais il va sans doute plaire aux adolescents qui, souvent, sont passionnés par cette période de l’histoire.

BULTEAU, Yves, Les chants de la lune noire, Seuil, 2007.

3 réflexions sur « « Les chants de la lune noire » d’Yves Bulteau »

  1. Personnellement je ne suis pas fan de romans « historiques » (ni préhistoriques d’ailleurs !) mais j’ai dévoré la trilogie « Châan la rebelle » qui se passe à la même époque mais évoque surtout la différence et la condition féminine…

  2. Passion préhistorique
    Moi, évidemment, je suis plus que passionné de préhistoire, sinon je ne me serais pas embarqué dans l’écriture d’une trilogie consacrée aux aventures de Feu hurleur et Fleur ciel (le tome 2 sort très bientôt en librairie). Je suis cependant sensible au fait que vous ayez surtout été intéressée par l’écriture. C’était le plus important pour moi: « inventer » une langue qui permette au lecteur d’entrer dans la tête de ces hommes d’avant, au cerveau très différent du nôtre. Le plus difficile, après une journée dans les temps enfouis, c’est de retrouver sa tête d’Homo soi-disant Sapiens! Et en ce moment plus que jamais, car je suis en train de m’attaquer à la rédaction du troisième et dernier volume.

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :