Les enfants de la liberté – Marc Lévy et Alain Grand

L.10EBBN001788.N001_EnfantLIB_C_FR

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le père et l’oncle de Marc Lévy participent au mouvement de résistance « FTP-MOI » dans la région toulousaine. Le célèbre écrivain s’est inspiré de cet épisode de leur vie pour écrire un roman qui a ensuite été adapté en bande dessinée par Alain Grand.

Le livre est organisé en trois parties. L’engagement dans la résistance tout d’abord. Raymond et Claude participent à des actes de sabotage et à des assassinats en compagnie d’autres camarades déterminés comme eux à chasser l’ennemi de la France. Ils n’ont plus de contacts avec leur famille  et vivent séparément pour éviter les risques de représailles.  Malheureusement, ils se font arrêter par la police et sont enfermés en prison après avoir été torturés. C’est la deuxième partie de la bande dessinée. Vient ensuite la troisième et dernière. Celle-ci se déroule en 1944 quelques temps après le débarquement. Raymond, Claude et bon nombre de prisonniers politiques montent à bord d’un train et prennent la direction des camps de la mort.

On ne compte plus depuis longtemps le nombre de romans, de BD ou de films sur la Seconde Guerre mondiale. Il est donc nécessaire de faire un tri pour découvrir les plus intéressants. Les enfants de la liberté est bien documenté et fidèle à l’Histoire. Malheureusement, du point de vue du scénario comme du point de vue graphique, le sujet est traité de manière très classique et parfois un peu trop didactique. J’ai acheté ce livre pour le CDI du collège dans lequel je travaille. Elle est tout à fait adaptée aux élèves de troisième qui souhaitent réviser ou approfondir cette partie du programme d’histoire-géographie mais sinon c’est loin d’être un indispensable.

LEVY, Marc, GRAND, Alain, Les enfants de la liberté, Casterman, 2013.

5 pensées sur “Les enfants de la liberté – Marc Lévy et Alain Grand”

  1. Je crois que c’est un des rares M Levy que j’ai dû lire (sans jamais aller jusqu’au bout.)
    Ce côté classique me rebute un peu, j’aime bien remuer un peu plus mes trolls et les confronter à des approches graphiques plus « étonnantes » ou moins conventionnelles.

    1. Si on veut leur donner le goût de la lecture, il faut effectivement leur donner des livres intéressants. Et sur ce sujet, il y a bien mieux que celui là !

La parole est à vous !