« Les fils de la terre » # 2 de Jinpachi Môri

Dans ce deuxième tome, on retrouve Shuntaro Natsume dans le village de Takazono où il tente de redonner le goût d’apprendre aux élèves du lycée agricole. Il a toujours pour objectif de redresser cette filière et donne toute son énergie à l’apprentissage de l’agriculture. Son enthousiasme fait boule de neige même si Kohei est parfois un peu résistant. On apprend d’ailleurs petit à petit pourquoi le jeune homme a souvent des réactions aussi excessives qui vont à l’encontre de celles des habitants du village.
Shuntaro veut désormais faire de Takazono une vitrine de l’agriculture et développer les relations entre les paysans et les habitants des villes.
Nanako, son amie, arrive dans le village avec un fonctionnaire chargé de faire le point sur l’avancement du travail de Shuntaro. La visite se passe mal car le jeune homme ne suit pas vraiment les recommandations du ministère qui sait d’avance que cette mission est vouée à l’échec… Nanako décide de rester dans le village, ce qui n’est pas du tout du goût de son père, ministre. Ce dernier va tout faire pour éloigner Shuntaro de cet endroit où il a commencé à nouer de réelles relations avec les habitants.

Un deuxième tome à la hauteur du premier. L’histoire est toujours aussi dynamique et on apprend petit à petit des choses sur le passé de Kohei et les raisons réelles de la venue de Shuntaro dans ce village perdu au milieu de la campagne. Le personnage de Nanako, quasiment absent dans le premier tome, tient un rôle plus important. L’agriculture est bien entendu toujours au centre des préoccupations des uns et des autres. Vite, j’enchaîne sur le tome 3 !

MÔRI, Jinpachi, Les fils de la terre 1, Éditions Delcourt, 2007.

2 pensées sur “« Les fils de la terre » # 2 de Jinpachi Môri”

  1. j’ai les 3 tomes que j’ai dévoré avec bonheur!! ils ne sont jamais au complet sur mes étagères, parce que toujours empruntés par des amis ici et là… une série courte qui plait bcp!!

La parole est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :