Les grands espaces – Catherine Meurisse

Dans Les grands espaces, la dessinatrice et scénariste Catherine Meurisse raconte son enfance à la campagne. L’innocence et la liberté tiennent une place importante, l’humour permet de prendre du recul sur une époque révolue.  Les parents de Catherine achètent une ferme à retaper, entourée d’un immense terrain, et la petite fille passe son temps au contact de la nature. Avec sa sœur, elles créent un petit musée dans lequel elles accumulent les trouvailles faites ici ou là : fossiles, fers à chevaux, clous rouillés, etc. Son père et sa mère passent leur temps à faire des travaux et surtout à planter arbres ou fleurs.

Les grands espaces, ce sont les espaces naturels qui permettent la liberté physique mais aussi l’imagination et la culture par lequel l’esprit s’échappe et se libère. La littérature et l’art en général font donc partie de l’éducation des fillettes. L’auteur sème ici ou là quelques citations bien trouvées et partage des réflexions sur le monde qui l’entoure. Elle a un petit côté Mafalda ou Ana Ana (la sœur de Pico Bogue) que j’aime beaucoup.

Côté graphisme, les personnages sont assez simples et le trait est efficace. La petite Catherine avec ses cheveux raides et son grand nez est attachante ! J’ai particulièrement apprécié les espaces naturels et le passage qui se déroule au musée du Louvre. Quand l’auteur dessine la Grande Galerie avec des peintres au milieu, puis en ruine, expliquant à sa sœur que « la nature commence à l’envahir, mais il y en a un qui continue à dessiner », on ne peut s’empêcher de penser aux attentats de Charlie Hebdo auxquels elle a échappé de peu.

Les grands espaces rappelle le paradis perdu de l’enfance, fait réfléchir à ce que l’on transmet à nos enfants et met l’accent sur l’importance de la culture dans l’éducation et dans la vie en général. C’est un album de bande dessinée à découvrir sans hésiter.

Un grand merci à Brize qui m’a permis de découvrir cette BD.

MEURISSE, Catherine, Les grands espaces, Dargaud, 2018.

Cette semaine, c’est chez Noukette que vous pourrez découvrir d’autres bulles !

32 réflexions sur « Les grands espaces – Catherine Meurisse »

    1. Cela arrive parfois…. Il y a un ou deux passages avec lesquels j’ai moins accroché mais de manière général j’ai beaucoup aimé. Il y a une réflexion intéressante je trouve.

  1. J’ai beaucoup aimé et je lisais cette BD en parallèle de « Dans la forêt », j’y ai trouvé des résonances! J’adore ta photo : un « book sky »! 😉

    1. Tu ne veux pas lui donner une chance quand même ? ça me fait ça avec les BD de Riad Sattouf par exemple (le texte très dense et le trait me freinent) mais je me laisse toujours emporter au bout d’un moment.

La parole est à vous !